Caïazzo cause de Koziello (2)

22/10/2016
bookmark bookmark
share share

Image

 

Comme il l'avait fait il y a un an dans la Pravda, Nanard a regretté aujourd'hui sur SFR Sport 1 que l'ASSE n'ait pas recruté le milieu de terrain niçois Vincent Koziello quand ce dernier était surclassé en U19 à l'AS Cannes.

 

"Pour nous, à l'ASSE, le premier axe de progrès est le centre de formation, dont le budget comme pour tout le monde tourne aux alentours de cinq ou six millions d'euros. Bordeaux y consacre huit millions d'euros. On a fait de très gros efforts cette année sur le centre de formation. Le centre, ça repose sur des éducateurs. Pour moi il faut venir tous les joueurs ex-pros qui ont joué à Saint-Etienne et qui ont des capacités car c'est faire bénéficier les jeunes de leurs connaissances. Il y a aussi un style de jeu au centre de formation, un style de recrutement. Le gros costaud de 14 ou 15 ans, ce n'est peut-être pas celui qu'on retrouve au bout du compte chez les pros.

 

Moi je prends l'exemple de Vincent Koziello. Un jour j'assiste à un match Cannes-Saint-Etienne en U19. Je vois ce gamin cannois de 16 ans, à l'époque il avait les cheveux longs, un poids plume. C'était le seul joueur de ballon qui feintait, etc. Nous on avait des grands costauds comme Karamoko, on avait le fils de Youri Djorkaeff, etc.* Je regardais et je me disais : il y a un joueur de football sur le terrain , c'est Koziello. Bien sûr, je l'ai signalé à l'ASSE mais le rapport qui a été fait, c'est : "non, il ne sera jamais joueur pro, parce que c'est un poids plume."

 

C'est cette vision erronée que nous avons mais que les Argentins et les Espagnols n'ont pas qu'il faut revoir. Messi ne mesure pas un 1m90. Maradona non plus. Il faut qu'on change complètement d'optique, y compris dans nos recrutements. On voit qu'à l'ASSE ça commence à venir, on a une génération des 17 ans qui est très, très forte, on a vu l'autre fois le petit Nordin qui a été bon contre Lyon alors qu'il n'a que 18 ans. C'est typiquement ce genre de joueurs de ballon qu'il nous faut au centre de formation. C'est un axe essentiel. Si vous n'avez pas minimum un tiers de votre effectif, si ce n'est pas la moitié, qui vient de votre centre de formation, jamais vous ne pouvez revenir ou passer dans le top 3. Jamais ! Vous resterez toujours quatrième ou cinquième du championnat maximum."

 

* Nanard a la mémoire qui flanche, il ne se souvient plus très bien... Oan Djorkaeff n'avait que 15 ans à l'époque et n'était pas encore stéphanois lors de ce match des U19 nationaux (il n'a d'ailleurs jamais joué dans cette catégorie sous le maillot vert). Pour rappel, Jonathan Bamba et Dylan Saint-Louis avaient par contre participé à cette rencontre.

Potins
01/04 19:44
Trauco rêve plus grand que Sainté
01/04 17:07
Boudebouz avec Perquis
01/04 15:41
Roro aimait beaucoup Pape Diouf
01/04 09:59
Quand les Verts croquaient les Crocos au Parc
01/04 07:49
Sainté va morfler ?
01/04 07:17
La réserve sauvée par le coronavirus ? (2)
01/04 06:56
Moulin est en manque
31/03 23:35
Ultras solidaires !
31/03 21:35
Le 30 juin n'est pas un frein ? (18)
31/03 20:36
Un seul derby pour Danic
Articles
30/03/2020
Le nerf de la guerre (2)
17/03/2020
Avant le tunnel, la lumière
10/03/2020
Avec des milieux relayeurs
07/03/2020
Et Chavériat chavira
02/03/2020
Un derby ?
01/03/2020
Bayal : "Un derby, ça se gagne !"
01/03/2020
Une-deux avec Roby avant le derby
01/03/2020
Une pluie de centres
24/02/2020
Une fin cruelle
10/02/2020
Frustrés, mais pas abattus

Partager