Poteaux carrés
Accueil | Potins
Page : 1    page suivante
22/09/2019

U18R : victoire en amical contre Monistrol

Ce week-end étant dédié à la Coupe Gambardella, les U18 régionaux de Sylvain Gibert ont disputé et remporté (2-3), hier, un match amical contre Monistrol qui opère en championnat régional 1.

L'entame des Verts était idéale puisqu'ils ouvraient très rapidement le score: un ballon en profondeur de Victor Monteiro trouvait Youssef N'Joya N'Gapout qui éliminait son défenseur sur sa prise de balle et concluait d'un tir croisé du gauche. (0-1, 3ème).
Après ce début tonitruant, les Verts tombaient peu à peu dans la facilité, ce dont profitait Monistrol pour égaliser : à la suite d'un corner en faveur des Stéphanois, la contre-attaque des altiligériens se terminait par une frappe croisée que le gardien repoussait dans les pieds de l'attaquant adverse qui n'en demandait pas autant. (1-1, 40ème).
Deux minutes plus tard, Les Verts, sur une nouvelle contre-attaque étaient pris de vitesse sur le côté, et le centre était repris victorieusement au deuxième poteau. (2-1, 42ème)
Après le repos, les Verts réagissaient mais devaient attendre la fin de la rencontre pour voir la victoire se dessiner. Maher Bouyadel recevait un ballon à 25 mètres, plein axe. Il contrôlait le ballon entre deux défenseurs, se l'amenait par le coup du sombrero et sa superbe reprise de volée terminait pleine lucarne. (2-2, 85ème).
Peu après, un coup-franc de Victor Monteiro trouvait le poteau et il fallait attendre le temps additionnel et un nouveau coup-franc, excentré, à l'entrée de la surface de réparation, pour voir le tir d'Antoine Gauthier passer par-dessus le mur et terminer sa course dans le petit filet du but adverse. (2-3, 93ème).
Dimanche prochain, reprise du championnat avec un déplacement à Rhône-Crussol qui partage la première place avec les Verts.

La composition : Lolic (Jammes 45ème) - Zarzour (Abdellaoui 45ème), Bouyadel, Gonnet, Diallo - Ali Diadie (Zarzour 75ème), Monteiro, Gauthier (Merat 75ème) - N'Joya N'Gapout (Gauthier 90ème), Moyo, Merat (N'Zuzi 45ème)

La réaction de Sylvain Gibert : "Nous avons disputé un bon match amical contre une bonne équipe de Monistrol qui opère au plus haut niveau régional. Nous avons très bien débuté cette rencontre, mais, peut-être trop en confiance, nous sommes ensuite tombés dans la facilité. Nous avons remis nos adversaires dans le match. Ils ont égalisé et pris l'avantage juste avant le repos. Nous avons ensuite bien réagi et fait une très bonne deuxième mi-temps avec une grosse possession de balle.Nous n'avons jamais abdiqué et trouvé la faille en fin de rencontre."

 


22/09/2019

U15 : des soucis à Annecy



Les U15 de l'ASSE (photo du site officiel)

Il y a un an, jour pour jour, les U15 de Jean-Philippe Primard s'étaient imposés à Annecy sur le score de 3 à 2. On pouvait penser, au vu de la large victoire de la semaine dernière contre Roannais Foot (11-0) , qu'ils étaient capables de réitérer cette victoire, mais, c'est sur le score inverse qu'ils se sont inclinés, hier,  à l'issue d'un match marqué par leur manque d'impact dans les duels et par leurs erreurs défensives.

Les Verts ont ouvert la marque au premier quart d'heure : Kenzo Kies, aux 25 mètres, alertait Abderraouf Guechi, qui, après une bonne prise de balle, marquait au ras du sol. (0-1, 14ème).
Annecy égalisait à la suite d'un coup-franc rapidement joué et d'une hésitation du gardien qui provoquait un penalty. (1-1, 22ème).
Les Verts auraient pu reprendre l'avantage à la demi-heure, mais Albion Jetishi voyait son penalty arrêté par le gardien haut-savoyard.
Annecy passait devant dès la reprise suite à un énorme cadeau de la défense stéphanoise hésitante. (2-1, 42ème).
Les poulains de Jean-Philippe Primard n'abdiquaient pas : sur son côté droit, Jules Mouton alertait, par-dessus la défense, Tom Meyer qui égalisait d'une frappe au sol du pied droit. (2-2, 54ème).
A trois minutes de la fin, sur un long ballon dégagé vers l'avant, un défenseur stéphanois luttait à l'épaule avec un attaquant annecien et se voyait bizarrement sanctionné d'un penalty difficilement justifiable. (3-2, 77ème).

La composition : Raveyre - Benramdane, Cateland, Jetishi, Makhloufi (Makine, U14, 45ème) - J.Mouton, Legros, Bertrand (Chalabi 45ème), Kies - Guechi (Pama Djobo 60ème), Meyer 

les U15 se retrouvent à la 6ème place du classement. Dans le même temps, les U14 de Frédéric Dugand s'imposaient devant leurs homologues d'Annecy par 3 à 1 et devenaient leaders avec les vilains voisins. Samedi prochain, les deux équipes reçoivent Le Puy.
 

La réaction de Jean-Philippe Primard : "C'est une grosse déception car nous avons donné le match à nos adversaires très motivés, vaillants, agressifs. Ils étaient, présents dans les duels et ont joué par de longs ballons qui nous ont bien gênés. Nous n'avons pas su nous adapter à leur terrain, certes neuf, mais très petit, ce qui a facilité leur pressing sur nos sorties de balle. Nous avons dû jouer un peu plus long, ce qui est contraire à nos habitudes. Nous avons également manqué d'intensité dans les duels, notamment sur les deuxièmes ballons. Dès qu'on a pu jouer chez eux, avec des relances un peu plus longues, nous avons développé de belles actions, nous avons su nous créer des occasions et marquer. Nous avons montré, par ailleurs, trop de carences défensives, en leur offrant les deux premiers buts à la suite d'erreurs individuelles, et sur le dernier, nous n'avons pas su gérer la profondeur à la suite d'un ballon dans notre dos. Il est urgent de gommer ces défauts."      


22/09/2019

Le coup franc victorieux d'Aubame

Image

S'il enfile les buts comme des perles depuis ses vertes années, c'est rarissime que Pierre-Emerick Aubameyang marque sur coup franc direct car il les tire très rarement. C'est pourtant de la sorte qu'il a inscrit aujourd'hui à la 84e minute le but victorieux des Gunners contre Aston Villa, qui a mené deux fois au score lors de ce match de la 6e journée de Premier League.

PEA (6 pions) est sur la troisième marche du podium au classement des buteurs de l'élite anglaise derrière Agüero (8 buts) et Abraham (7 réalisations).


22/09/2019

Honteux !

Image

France Bleu Saint-Etienne Loire rapporte les propos tenus par l'entraîneur des Verts ce soir en conférence de presse suite à la débacle de son équipe à Angers.

"J'ai un sentiment de honte ce soir. Je n'ai pas d'explication sur la différence entre la première et la deuxième mi-temps de mes joueurs. Sur la première je me sens encore écouté. Sur la deuxième, non."

Sur son compte twitter, Manu Lonjon laisse entendre que Printant ne passera pas l'automne. 

"Ça va bouger à Sainté. Réunion dans les prochaines heures. Le fusible est connu de tous... Il y a 3 noms qui ressortent : Puel, Gourvennec et Kombouaré."

Au Canal Football Club, Hervé Mathoux a indiqué ce soir qu'Antoine Kombouaré plaisait beaucoup à l'un des présidents stéphanois...


22/09/2019

Sainté mangé par Angers

Image

"Club très moyen de L1" dixit Nanard il y a trois jours, le SCO n'avait plus battu l'ASSE depuis 43 ans. Mais Angers a écrasé Sainté 4-1 en début de soirée. Les Verts menaient pourtant 1-0 à la pause grâce à un but inscrit de la tête par Arnaud Nordin sur un excellent centre de Mathieu Debuchy.

Mais Sainté s'est fait manger lors d'une seconde période marquée par l'égalisation de Pierrick Capelle et un improbable triplé de Casimir Ninga, entré en jeu à la 69e à la place du premier buteur angevin...

.

Avant-dernière défense de L1 (12 pions encaissés en 6 journées), l'ASSE, désormais 17e avec 5 points, tentera de se relancer ce mercredi contre le FC Metz (18e, 4 points).


22/09/2019

Saint-Etienne gagne à Saint-Denis

Image

Vous avez pu suivre la rencontre sur le compte facebook de Claude "ASSE Les Amazones", les Stéphanoises ont gagné 2-0 chez les Dionysiennes cet après-midi lors de la 3e journée de D2 féminine, Pilar Khoury (photo) puis Nawël Ouinekh ayant trouvé le chemin des filets. Toujours en tête, les Vertes devancent les Havraises et les Nancéiennes grâce à leur impressionnante différence de buts (+13).


22/09/2019

U17 : nos garagnas défaits par les Bougnats

Image
 
Vous avez pu suivre la rencontre en direct sur notre forum grâce au potonaute thomas99, envoyé spécial à L'Etrat : les U17 ont concédé cet après-midi lors de la 5e journée leur quatrième défaite de la saison face au Clermont Foot.

Auteur de deux arrêts décisifs dans le premier quart d'heure dont un sur penalty, Nabil Ouennas (photo) a dû s'incliner à la 21e minute. Au quart d'heure de jeu, les Verts auraient pu ouvrir le score si Yanis Lhery n'avait pas raté sa reprise sur une offrande de Marie-Gaël Mukanya. Jordan Morel a eu deux balles d'égalisation en première période mais il n'a pas réussi à cadrer son coup franc puis le tir qu'il a décoché après une belle percée plein axe. Juste avant la mi-temps, Nabil Ouennas a maintenu son équipe dans le match en sortant une nouvelle parade.

A l'heure de jeu, sur un coup franc de Kylian Watel, Marie-Gaël Mukanya a repris le ballon de la tête, hélas sans danger pour le portier auvergnat. Cinq minutes plus tard, il a failli mais son centre-tir a rebondi sur la barre transversale. Les Bougnats ont été à deux doigts de faire le break à la 72e mais Jessime Yahiaoui a écarté le danger d'un tacle rageur. Marie-Gaël Mukanya s'est ensuite vu refuser un but pour un hors-jeu très discutable.

Les visiteurs ont joué le dernier quart d'heure à dix suite à une charge sur Nabil Ouennas, contraint de céder sa place sur blessure à sa doublure Clément Moulineau. Rossi Bozi a eu une opportunité d'arracher le nul à la 84e mais il n'a pas réussi à cadrer sa tête. Malgré leur infériorité numérique, les Clermontois ont tué le match à l'entame du temps additionnel. Les Stéphanois ont tenté en vain de réduire le score, Jordan Morel ayant à nouveau tiré au-dessus de la cage des Auvergnats dans les ultimes secondes de la rencontre.

La compo : Ouennas (Moulineau, 76') - Yahiaoui, Ahmane, Bendriss, Ngongar (Bozi, 85') - Boli, Morel, Ouroui (Othman, 64')- Watel, Lhery, Mukanya


22/09/2019

Tannane se surpasse

Image

Encore sous contrat avec l'ASSE jusqu'en juin 2020 mais s'étant déjà engagé avec Vitesse Arnhem jusqu'en juin 2022, Oussama Tannane n'avait pas été impliqué sur les dix pions claqués par son équipe lors des six premières journées. Mais à défaut d'ouvrir son compteur buts, le milieu offensif marocain a délivré hier soir deux passes décisives du pied gauche : la première d'une belle ouverture en profondeur, la seconde sur un corner au second poteau. Victorieux 4-2 contre le relégable Fortuna Sittard, l'ancien flop des Verts s'est emparé provisoirement de la tête du classement de l'Eredivisie. Mais il est sûr de la perdre dès cet après-midi, quel que soit le résultat du choc qui opposera le PSV à l'Ajax.


22/09/2019

De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace !

Image

Faisant partie des trois seules équipes (avec le QSG et le LOSC) à avoir remporté tous ses matches à domicile depuis le début de saison, Angers espère enchaîner aux dépens des Verts un quatrième succès consécutif à la maison, ce qu'il n'a pas réussi à faire depuis 1980. Dans la dernière édition du Courrier de l'Ouest, Stéphane Moulin fait sienne une célèbre formule de Danton avant de recevoir ce dimanche à 17h00 un club que le SCO n'a plus battu depuis le 23 octobre 1976 !

"On a eu huit jours pour préparer ce match contre Sainté. Avec un groupe presqu'au complet. Cela nous a permis de bien travailler. On a fait beaucoup de séances. On s'est moins précipité. C'est intéressant, ça permet d'aller un peu plus loin, de remettre en place des choses dans lesquelles on n'est pas performant, comme les coups de pied arrêtés. J'espère que ça va enfin nous sourire. On a une grosse marge de progression dans ce domaine.

On a fait carton plein cette saison à Raymond-Kopa mais je considère que la route s'élève un peu ce dimanche, avec une adversité supérieure. Mais peu importe, la recette doit être la même. Si on met les ingrédients, on se donnera les chances de réussir face aux Verts. On insiste sur nos forces. On essaye d'en identifier chez l'adversaire, mais travaillons déjà sur les nôtres.

Il y a un mot qui revient toujours dans mon discours, c'est l'audace. Si on est peureux, on ne peut pas être audacieux. La peur et le football, c'est antinomyque. Parfois ce sera mieux que d'autres, mais on tend vers ça. Une fois qu'on a ça, on continue de progresser individuellement et collectivement. C'est une histoire de croyance, de perception, d'adhésion. Tous ceux qui participent doivent y trouver leur compte."


22/09/2019

Les Sauvages à Geoffroy-Guichard (7)

Image

Créateur de la série "Les Sauvages", tournée à Sainté et diffusée à partir de demain sur Canal +, Sabri Louatah s'est longuement confié à la Pravda. Extraits.

"L'une des scènes les plus importantes du livre se déroule dans un hippodrome et, pour la série, on a décidé de la transposer à Geoffroy-Guichard. C'est vraiment grâce à Rebecca Zlotowski. Elle a eu l'idée quand nous avons fait ensemble les repérages à Saint-Étienne. Pour moi, le monument emblématique de la ville, c'était le chevalet du puits de mine, dans le quartier du Clapier. Et elle m'a dit : "Non, mais tu rigoles, c'est le stade !" Geoffroy-Guichard fait tellement partie de la ville, de ma vie, que je ne le voyais plus.

Depuis que j'ai quitté Saint-Étienne, mon rapport au football s'est émoussé mais il était très fort quand j'étais adolescent. C'était le début des années 2000, la période Alex et Aloiso. Le stade, c'était mon horizon, un week-end sur deux. Il n'y avait rien de plus fort que de jouer au foot sur les terrains synthétiques de l'Étivallière, fumer des pétards, boire des bières et foncer à Geoffroy-Guichard ! J'étais dans le Kop, côté Green Angels. Sans être homophobe, j'ai aussi poussé mon lot de "Ho ! Hisse ! Enculé !" C'était toute une atmosphère d'excitation, de danger. Dès qu'il y avait un but, ça pogotait. Je n'étais pas très costaud, je m'essoufflais vite, mais j'adorais ça !

Pour la première fois de ma vie, j'ai pu fouler la pelouse de Geoffroy-Guichard ! Je me suis pris en vidéo seul avec les tribunes derrière moi en panoramique. J'étais le roi du monde ! J'ai aussi découvert la tribune officielle, avec les invités qui boivent du champagne et des whisky-coca pendant le match. J'ai fait la connaissance de Roland Romeyer. Franchement, si je l'avais rencontré avant, j'en aurais fait un vrai personnage de la série. Il a une gueule incroyable et il était là, dans la tribune officielle, à se sentir si puissant, plus important même que le maire de Saint-Étienne..."


Page : 1    page suivante
Valid XHTML-MP Valid CSS