La ville de Saint-Etienne

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Poteau droit, Barre transversale, Ligne de but, Poteau gauche

Latornade
Messages : 6155
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Latornade » 07 févr. 2020, 23:51

baggio42 a écrit :
07 févr. 2020, 23:12
Poteau gauche a écrit :
07 févr. 2020, 22:25
Extrait d'une interview de Pierre Gagnaire parue aujourd'hui sur le site Lyon Capitale :

Vous avez forgé votre réputation à Saint-Étienne, dans les années 90. Vous avez aussi connu le dépôt de bilan dans cette même ville. Comment expliquez-vous votre échec ?
Saint-Étienne, c'est ma ville de cœur. C'est une séquence de ma vie qui a duré près de vingt ans. Pour moi, la cuisine était un vecteur de rendre ma vie acceptable et de créer des choses qui suscitent de la beauté, des émotions. J'avais un véritable projet culinaire. Mais Saint-Étienne est une ville butée, comme les villes du Nord. La cuisine que je faisais avait besoin de public. Et il faut reconnaître que je ne l'avais pas à Saint-Étienne. La très haute cuisine est difficilement viable à Paris, à Saint-Étienne, c'est très compliqué. J'ai eu trois étoiles en 1993 (homard rôti au tilleul et échalotes rôties aux amandes fraîches, gambas à la ciboulette ; étuvée d’huîtres au piment doux ; tendori de cèpes, poire passe crassane rôtie au vinaigre balsamique et frissons de pomme de terre à la fleur de sel, une sauce marcassin, NdlR). Et en 1996, j'ai senti que c'était fini. Plus ma notoriété grandissait sur le plan de la reconnaissance de mon travail, plus c'était compliqué avec la ville. Les créations naissaient et ravissaient les fous de cuisine mais déboussolaient les classiques. C'est un ensemble d'éléments qui a entraîné la faillite. Les clients, en nombre insuffisant, mais aussi les longues grèves de 1995. C'est simple, pendant trois semaines, on a fait entre zéro et deux couverts par jour. Ça a clairement été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Aujourd'hui, avec ce qui se passe entre les Gilets jaunes, les grèves, la maladie qui arrive, bien entretenue par les chaînes d'information en continu, les restaurants souffrent et je peux vous dire qu'il y aura de la casse. Donc notre métier est aussi le reflet d'une société qui va bien ou qui va moins bien. Saint-Étienne a beaucoup compté dans ma vie, c'est ma ville de cœur comme je vous l'ai dit. Mais à l'époque, elle ne permettait pas de porter le modèle que j'avais construit. La ville était vraiment dans le trou.Aujourd'hui, je pense que la ville commence à aller mieux.

https://www.lyoncapitale.fr/a-table/pie ... t-etienne/
J'ai eu la chance d'être à l'une de ses tables à ses débuts, avant qu'il ait ses étoiles.Quelle profusion de desserts!
Un peu sceptique sur son argumentaire. Les frères Marcon le prouvent depuis longtemps. La destination n'est pas aussi importante qu'il le dit. Par contre sa situation en plein centre ville, dans une petite rue l'a desservi. Il aurait été dans la plaine, sa réussite aurait été présente.
Marcon c’est père et fils. Frères ce sont feu les troisgros deuxième génération.
Le problème de Gagnaire c’était l’hôtellerie. Un 3 étoiles est difficilement rentable si tu ne vends pas une prestation complémentaire, ça l’est carrément encore moins quand tes clients, notamment étrangers, ne trouvent pas de chambres à la hauteur de leurs habitudes. Ce qui était (est) le cas à Saint-Etienne.

Troisgros était jusqu’à peu en face de la gare et Pic est dans un quartier pourri à Valence.

baggio42
Messages : 8922
Inscription : 09 févr. 2017, 18:40

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par baggio42 » 08 févr. 2020, 00:05

Latornade a écrit :
07 févr. 2020, 23:51
baggio42 a écrit :
07 févr. 2020, 23:12
Poteau gauche a écrit :
07 févr. 2020, 22:25
Extrait d'une interview de Pierre Gagnaire parue aujourd'hui sur le site Lyon Capitale :

Vous avez forgé votre réputation à Saint-Étienne, dans les années 90. Vous avez aussi connu le dépôt de bilan dans cette même ville. Comment expliquez-vous votre échec ?
Saint-Étienne, c'est ma ville de cœur. C'est une séquence de ma vie qui a duré près de vingt ans. Pour moi, la cuisine était un vecteur de rendre ma vie acceptable et de créer des choses qui suscitent de la beauté, des émotions. J'avais un véritable projet culinaire. Mais Saint-Étienne est une ville butée, comme les villes du Nord. La cuisine que je faisais avait besoin de public. Et il faut reconnaître que je ne l'avais pas à Saint-Étienne. La très haute cuisine est difficilement viable à Paris, à Saint-Étienne, c'est très compliqué. J'ai eu trois étoiles en 1993 (homard rôti au tilleul et échalotes rôties aux amandes fraîches, gambas à la ciboulette ; étuvée d’huîtres au piment doux ; tendori de cèpes, poire passe crassane rôtie au vinaigre balsamique et frissons de pomme de terre à la fleur de sel, une sauce marcassin, NdlR). Et en 1996, j'ai senti que c'était fini. Plus ma notoriété grandissait sur le plan de la reconnaissance de mon travail, plus c'était compliqué avec la ville. Les créations naissaient et ravissaient les fous de cuisine mais déboussolaient les classiques. C'est un ensemble d'éléments qui a entraîné la faillite. Les clients, en nombre insuffisant, mais aussi les longues grèves de 1995. C'est simple, pendant trois semaines, on a fait entre zéro et deux couverts par jour. Ça a clairement été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Aujourd'hui, avec ce qui se passe entre les Gilets jaunes, les grèves, la maladie qui arrive, bien entretenue par les chaînes d'information en continu, les restaurants souffrent et je peux vous dire qu'il y aura de la casse. Donc notre métier est aussi le reflet d'une société qui va bien ou qui va moins bien. Saint-Étienne a beaucoup compté dans ma vie, c'est ma ville de cœur comme je vous l'ai dit. Mais à l'époque, elle ne permettait pas de porter le modèle que j'avais construit. La ville était vraiment dans le trou.Aujourd'hui, je pense que la ville commence à aller mieux.

https://www.lyoncapitale.fr/a-table/pie ... t-etienne/
J'ai eu la chance d'être à l'une de ses tables à ses débuts, avant qu'il ait ses étoiles.Quelle profusion de desserts!
Un peu sceptique sur son argumentaire. Les frères Marcon le prouvent depuis longtemps. La destination n'est pas aussi importante qu'il le dit. Par contre sa situation en plein centre ville, dans une petite rue l'a desservi. Il aurait été dans la plaine, sa réussite aurait été présente.
Marcon c’est père et fils. Frères ce sont feu les troisgros deuxième génération.
Le problème de Gagnaire c’était l’hôtellerie. Un 3 étoiles est difficilement rentable si tu ne vends pas une prestation complémentaire, ça l’est carrément encore moins quand tes clients, notamment étrangers, ne trouvent pas de chambres à la hauteur de leurs habitudes. Ce qui était (est) le cas à Saint-Etienne.

Troisgros était jusqu’à peu en face de la gare et Pic est dans un quartier pourri à Valence.
Tu as raison sur leur filiation. :gene2:
L'hôtel ? Tu crois que ce soit primordial ? Surtout pour une clientèle asiatique ? Ils arrivent et repartent en train le jour même.Troisgros était déjà connu à une époque où tu déjeunais au restaurant sans pour autant coucher.
D'accord pour Pic! Elle pourrait changer de quartier.Et pourtant l'hôtel est sympathique.

Latornade
Messages : 6155
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Latornade » 08 févr. 2020, 08:34

baggio42 a écrit :
08 févr. 2020, 00:05
Latornade a écrit :
07 févr. 2020, 23:51
baggio42 a écrit :
07 févr. 2020, 23:12
Poteau gauche a écrit :
07 févr. 2020, 22:25
Extrait d'une interview de Pierre Gagnaire parue aujourd'hui sur le site Lyon Capitale :

Vous avez forgé votre réputation à Saint-Étienne, dans les années 90. Vous avez aussi connu le dépôt de bilan dans cette même ville. Comment expliquez-vous votre échec ?
Saint-Étienne, c'est ma ville de cœur. C'est une séquence de ma vie qui a duré près de vingt ans. Pour moi, la cuisine était un vecteur de rendre ma vie acceptable et de créer des choses qui suscitent de la beauté, des émotions. J'avais un véritable projet culinaire. Mais Saint-Étienne est une ville butée, comme les villes du Nord. La cuisine que je faisais avait besoin de public. Et il faut reconnaître que je ne l'avais pas à Saint-Étienne. La très haute cuisine est difficilement viable à Paris, à Saint-Étienne, c'est très compliqué. J'ai eu trois étoiles en 1993 (homard rôti au tilleul et échalotes rôties aux amandes fraîches, gambas à la ciboulette ; étuvée d’huîtres au piment doux ; tendori de cèpes, poire passe crassane rôtie au vinaigre balsamique et frissons de pomme de terre à la fleur de sel, une sauce marcassin, NdlR). Et en 1996, j'ai senti que c'était fini. Plus ma notoriété grandissait sur le plan de la reconnaissance de mon travail, plus c'était compliqué avec la ville. Les créations naissaient et ravissaient les fous de cuisine mais déboussolaient les classiques. C'est un ensemble d'éléments qui a entraîné la faillite. Les clients, en nombre insuffisant, mais aussi les longues grèves de 1995. C'est simple, pendant trois semaines, on a fait entre zéro et deux couverts par jour. Ça a clairement été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Aujourd'hui, avec ce qui se passe entre les Gilets jaunes, les grèves, la maladie qui arrive, bien entretenue par les chaînes d'information en continu, les restaurants souffrent et je peux vous dire qu'il y aura de la casse. Donc notre métier est aussi le reflet d'une société qui va bien ou qui va moins bien. Saint-Étienne a beaucoup compté dans ma vie, c'est ma ville de cœur comme je vous l'ai dit. Mais à l'époque, elle ne permettait pas de porter le modèle que j'avais construit. La ville était vraiment dans le trou.Aujourd'hui, je pense que la ville commence à aller mieux.

https://www.lyoncapitale.fr/a-table/pie ... t-etienne/
J'ai eu la chance d'être à l'une de ses tables à ses débuts, avant qu'il ait ses étoiles.Quelle profusion de desserts!
Un peu sceptique sur son argumentaire. Les frères Marcon le prouvent depuis longtemps. La destination n'est pas aussi importante qu'il le dit. Par contre sa situation en plein centre ville, dans une petite rue l'a desservi. Il aurait été dans la plaine, sa réussite aurait été présente.
Marcon c’est père et fils. Frères ce sont feu les troisgros deuxième génération.
Le problème de Gagnaire c’était l’hôtellerie. Un 3 étoiles est difficilement rentable si tu ne vends pas une prestation complémentaire, ça l’est carrément encore moins quand tes clients, notamment étrangers, ne trouvent pas de chambres à la hauteur de leurs habitudes. Ce qui était (est) le cas à Saint-Etienne.

Troisgros était jusqu’à peu en face de la gare et Pic est dans un quartier pourri à Valence.
Tu as raison sur leur filiation. :gene2:
L'hôtel ? Tu crois que ce soit primordial ? Surtout pour une clientèle asiatique ? Ils arrivent et repartent en train le jour même.Troisgros était déjà connu à une époque où tu déjeunais au restaurant sans pour autant coucher.
D'accord pour Pic! Elle pourrait changer de quartier.Et pourtant l'hôtel est sympathique.
Mais bien sûr que c’est primordial.
1/ ça élève considérablement ton ticket et la marge.
2/ Tu sors du restaurant à 23h, gonflé comme une baudruche, quelques verres de vins dans la tronche et tu faisais 1h de route minimum pour aller te coucher.

Il l’explique très bien dans son interview. Troisgros avait des chambres, il a régulièrement fait évoluer sa deco par des architectes et designers de renom, il a proposé un concept de salon de thé / petit déjeuner toute la journée pour élargir sa clientèle, il a ouvert un deuxième restaurant brasserie attenant à sa cuisine trois étoiles pour élargir encore sa clientèle, à ouvert un concept de chambres d’hôtes/cabanes de luxe orientés bio et restaurant dans la campagne roannaise toujours pour augmenter son CA et élargir sa clientèle (voir garder 1 ou 2 jours de plus celle passant par le 3 étoiles - beaucoup d’étrangers font un tour de France et ne restent qu’une nuit dans l’hôtel) et il a fini par déménager son 3 étoiles à la campagne mais pas pour la campagne (ou si peu) mais pour pouvoir offrir une expérience hôtelière actuelle : plus de chambres, optimisation des coûts, logement du personnel,.... Tout ça avec une troisième génération, très bien entouré par son épouse et par la suite ses enfants et belle-fille. Ça a toujours été une histoire familiale d’aubergiste, comme Pic.

Gagnaire n’a jamais rien fait de tout ça et ca n’a jamais été une histoire familiale. C’est un créateur, un artiste, ... le reste l’a très souvent dépassé/grisé (moins maintenant) et fut plutôt mal entouré. Il s’en est sorti grâce à des investisseurs (je ne sais même pas si il est propriétaire à plus de 50% d’un seul de ses restaurants) qui ont cru en son énorme talent/vision (d’où son succès à Londres dans un premier temps) et a été salarié pendant un bout de temps après sa déconvenue.

Là où on ne peut pas être d’accord avec lui c’est de faire porter la responsabilité de son échec à la ville, son environnement et ses habitants.
Il a juste fait n’importe quoi en gestion entrepreneuriale.
La preuve en est tous les autres réussissant dans des coins tout autant difficile.

Par contre, grâce à cet échec, il a eu une carrière, une évolution passionnante et une réussite totale qu’il n’aurait peut-être pas eu avec une dizaine de chambres derrière son établissement, comme quoi...

inconnuvert
Messages : 2123
Inscription : 06 juin 2017, 16:02

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par inconnuvert » 08 févr. 2020, 10:45

Le CHU de sainté à des cas de coronavirus ça y est. Ne serait il pas prudent d'annuler le championnat pour eviter tout regroupement de personne?
:happy1:

baggio42
Messages : 8922
Inscription : 09 févr. 2017, 18:40

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par baggio42 » 08 févr. 2020, 10:56

inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 10:45
Le CHU de sainté à des cas de coronavirus ça y est. Ne serait il pas prudent d'annuler le championnat pour eviter tout regroupement de personne?
:happy1:
Oui et non :mrgreen:
Un ressortissant britannique revenant d'Asie en haute Savoie porteur du virus a contaminé 5 personnes dont un enfant.Ces patients ont été répartis dans les hôpitaux de Lyon, Grenoble, Saint-etienne.
Donc rien à voir avec la population stéphanoise :ange:

inconnuvert
Messages : 2123
Inscription : 06 juin 2017, 16:02

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par inconnuvert » 08 févr. 2020, 11:03

baggio42 a écrit :
08 févr. 2020, 10:56
inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 10:45
Le CHU de sainté à des cas de coronavirus ça y est. Ne serait il pas prudent d'annuler le championnat pour eviter tout regroupement de personne?
:happy1:
Oui et non :mrgreen:
Un ressortissant britannique revenant d'Asie en haute Savoie porteur du virus a contaminé 5 personnes dont un enfant.Ces patients ont été répartis dans les hôpitaux de Lyon, Grenoble, Saint-etienne.
Donc rien à voir avec la population stéphanoise :ange:
Principe de precaution on annule le championnat !

baggio42
Messages : 8922
Inscription : 09 févr. 2017, 18:40

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par baggio42 » 08 févr. 2020, 11:13

inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 11:03
baggio42 a écrit :
08 févr. 2020, 10:56
inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 10:45
Le CHU de sainté à des cas de coronavirus ça y est. Ne serait il pas prudent d'annuler le championnat pour eviter tout regroupement de personne?
:happy1:
Oui et non :mrgreen:
Un ressortissant britannique revenant d'Asie en haute Savoie porteur du virus a contaminé 5 personnes dont un enfant.Ces patients ont été répartis dans les hôpitaux de Lyon, Grenoble, Saint-etienne.
Donc rien à voir avec la population stéphanoise :ange:
Principe de precaution on annule le championnat !
:mrgreen:
Des infos nouvelles.
Apparemment cet anglais est parti au ski.
A contaminé sa famille forcément, mais aussi d'autres personnes situées dans un appartement à côté. Peut-être des stéphanois ?

toon
Messages : 1361
Inscription : 05 juil. 2012, 06:26

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par toon » 08 févr. 2020, 11:20

inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 11:03
baggio42 a écrit :
08 févr. 2020, 10:56
inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 10:45
Le CHU de sainté à des cas de coronavirus ça y est. Ne serait il pas prudent d'annuler le championnat pour eviter tout regroupement de personne?
:happy1:
Oui et non :mrgreen:
Un ressortissant britannique revenant d'Asie en haute Savoie porteur du virus a contaminé 5 personnes dont un enfant.Ces patients ont été répartis dans les hôpitaux de Lyon, Grenoble, Saint-etienne.
Donc rien à voir avec la population stéphanoise :ange:
Principe de precaution on annule le championnat !
Principe de précaution, on renforce le brexit, on fait sauter le tunnel sous la manche, on coule tous les ferries et on renvoie ce rosbif au sein de la perfide albion avec les 5 personnes qui étaient à son contact. Elles n'avaient qu'à pas lui adresser la parole.
On sera toujours là, on chantera pour toi; Stéphanois, Stéphanois, Stéphanois allez.

inconnuvert
Messages : 2123
Inscription : 06 juin 2017, 16:02

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par inconnuvert » 08 févr. 2020, 11:24

toon a écrit :
08 févr. 2020, 11:20
inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 11:03
baggio42 a écrit :
08 févr. 2020, 10:56
inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 10:45
Le CHU de sainté à des cas de coronavirus ça y est. Ne serait il pas prudent d'annuler le championnat pour eviter tout regroupement de personne?
:happy1:
Oui et non :mrgreen:
Un ressortissant britannique revenant d'Asie en haute Savoie porteur du virus a contaminé 5 personnes dont un enfant.Ces patients ont été répartis dans les hôpitaux de Lyon, Grenoble, Saint-etienne.
Donc rien à voir avec la population stéphanoise :ange:
Principe de precaution on annule le championnat !
Principe de précaution, on renforce le brexit, on fait sauter le tunnel sous la manche, on coule tous les ferries et on renvoie ce rosbif au sein de la perfide albion avec les 5 personnes qui étaient à son contact. Elles n'avaient qu'à pas lui adresser la parole.
Et surtout on annule le championnat!

toon
Messages : 1361
Inscription : 05 juil. 2012, 06:26

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par toon » 08 févr. 2020, 11:28

inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 11:24
toon a écrit :
08 févr. 2020, 11:20
inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 11:03
baggio42 a écrit :
08 févr. 2020, 10:56
inconnuvert a écrit :
08 févr. 2020, 10:45
Le CHU de sainté à des cas de coronavirus ça y est. Ne serait il pas prudent d'annuler le championnat pour eviter tout regroupement de personne?
:happy1:
Oui et non :mrgreen:
Un ressortissant britannique revenant d'Asie en haute Savoie porteur du virus a contaminé 5 personnes dont un enfant.Ces patients ont été répartis dans les hôpitaux de Lyon, Grenoble, Saint-etienne.
Donc rien à voir avec la population stéphanoise :ange:
Principe de precaution on annule le championnat !
Principe de précaution, on renforce le brexit, on fait sauter le tunnel sous la manche, on coule tous les ferries et on renvoie ce rosbif au sein de la perfide albion avec les 5 personnes qui étaient à son contact. Elles n'avaient qu'à pas lui adresser la parole.
Et surtout on annule le championnat!
Tout à fait et on établit le classement pour les qualifications européennes pour la saison prochaine en fonction de l'ordre alphabétique du nom du club (et pas de la ville). du coup on doit se retrouver troisième derrière Amiens sporting club et l'AS Monaco. Et l'on considère que les équipes dont le nom commence par Olympique sont reléguées. :mrgreen: :mrgreen:
Dernière modification par toon le 08 févr. 2020, 11:31, modifié 2 fois.
On sera toujours là, on chantera pour toi; Stéphanois, Stéphanois, Stéphanois allez.

Lapetitesupportrice
Messages : 94
Inscription : 03 août 2019, 18:30

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Lapetitesupportrice » 08 févr. 2020, 11:28

Et les coupes européennes attribuées en fonction des palmarès dans la compétition. Tant pis pour l’équité. A situation d’urgence grand moyen ...😇
Dernière modification par Lapetitesupportrice le 08 févr. 2020, 11:36, modifié 1 fois.

Lapetitesupportrice
Messages : 94
Inscription : 03 août 2019, 18:30

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Lapetitesupportrice » 08 févr. 2020, 11:35

Les régimes autoritaires ça a du bon finalement. Si la ligue nous qualifie pour l’europe, je vire ma cuti ...🤮

Kishizo2
Messages : 246
Inscription : 14 févr. 2019, 12:21

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Kishizo2 » 08 févr. 2020, 11:39

Sur Gagnaire, plutôt d'accord avec Latornade, difficile de comparer Troisgros et Gagnaire, ce dernier est bien davantage un créatif qu'un gestionnaire maître des horloges. J'ai eu l'occasion de manger une fois à Sté pour les 50 ans de mon père, notre sentiment a été mitigé parce que sa cuisine inventive n'était pas servie à bonne température. Les plats devaient passer trop de temps dans l'escalier ou attendre trop longtemps au passe plat, cela paraissait assez bordélique au niveau de l'organisation. Alors déjà quand tu proposes une cuisine plutôt typée moderne à des gens le plus souvent du moyen âge pour s'offrir ponctuellement ce petit plaisir et qu'en plus les plats n'arrivent pas dans de bonnes conditions, difficile de fidéliser une clientèle locale. Pour la petite anecdote, il y avait Raël à une table proche en compagnie d'une nana tellement canon qu'il avait du la ramener d'un de ses voyages dans la stratosphère, elle avait un médaillon cosmique.
Secte, sport automobile, petites nénettes, un dieu ce gars :mrgreen:

Et puis la clientèle stéphanoise n'est pas celle de roanne, c'est un peu la beauseigne attitude contre la flambe. C'est juste l'impression que j'ai pour connaître du monde dans ces deux villes, je me trompe peut-être. A Roanne centre ville Troisgros était l'institution rendant fier la ville, lui donnant encore l'impression d'être bourgeoise, à Saint-Etienne, cela dénotait du passé mineur, c'était ha bah vous savez cet hôtel particulier rue de la Richelandière était le siège de la gestapo pendant la guerre. Apparemment je viens de rechercher et ce n'est pas exact, c'était le mess des officiers allemands, ce qui est quand même bien différent et coupera moins l'appétit :
http://www.zoomdici.fr/actualite/Une-no ... 13660.html

A ce sujet, moi qui m'intéresse plutôt à l'histoire de la capitale forézienne, on avait du me le dire mais je ne me souvenais plus du bombardement américain de la ville de Saint-Etienne. Malheureusement la faim justifie souvent les moyen, on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs (très moyen :gene2: ) La déformation comme pour la gestapo de la réalité historique est toujours impressionnante :
Dans les années 1980, la Tribune publie le même article, en disant que St-Étienne a été bombardé par les Allemands !!
http://www.loiregenealogie.org/spip.php?article325

Michel-Ange
Messages : 2786
Inscription : 04 juin 2016, 21:00

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Michel-Ange » 08 févr. 2020, 11:49

Quelle drôle d'anecdote Kishizo ! :hehe:

Globalement d'accord avec vous. Gagnaire marchait plutôt bien quand il était rue Georges Teissier. Ensuite, il a un peu eu la folie des grandeurs et il n'a jamais réussi à trouver l'équilibre financier car ce n'était pas un très bon business man et qu'il n'a trouvé personne d'assez compétent pour l'accompagner. Du coup, il a commencé à avoir des propos peu amènes sur la ville et il s'est fâché avec pas mal de monde ce qui n'a fait qu'aggraver la situation. Je me réjouis que de l'eau ait coulé sous les ponts et qu'il semble aujourd'hui avoir retrouvé une certaine harmonie avec ses racines. C'est évidemment un cuisinier fantastique.

Pour ton autre sujet, Kishizo, il me semble pourtant que l'histoire de l'école de Tardy est très souvent évoquée à Sainté, et je n'ai jamais entendu attribuer ce bombardement aux Allemands, ce qui est d'ailleurs complètement absurde historiquement ! 8|

Kishizo2
Messages : 246
Inscription : 14 févr. 2019, 12:21

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Kishizo2 » 08 févr. 2020, 22:45

J'étais jeune dans les années 80 et je ne sais si mon esprit me joue des tours mais suite à la lecture de mon lien, il me semble me souvenir de cette affaire. Dans mon souvenir ce n'était pas directement un journaliste du progrès mais plutôt une intervention publiée, des propos retransmis ou un courrier des lecteurs mais le fait est qu'ils avaient laissé paraître dans leurs pages une telle énormité. Cela traduisait une certaine incompétence de la part de la rédaction du journal mais le plus intéressant était sans doute que le responsable de l'écrit se trompait sans doute de bonne foi et ces erreurs sont intéressantes dans ce qu'elles peuvent révéler de la psyché humaine.

Le plus souvent le cerveau va enfouir ce qu'il ne peut comprendre et parfois aller jusqu'à se créer une vision acceptable. Ils font le lien avec l'anti americanisme s'étant développé à la suite et peut-être que même inconsciemment au fil de la transmission les bombes américaines se sont transformées en Allemandes pour ceux n'ayant pas vécu l'événement. Tout comme la résistance n'a pas toujours fait des choses glorieuses, sans même travestir, on préfère oublier. Le choix de garder sa position dans un village jusqu'à la mort alors que les allemands progressent ou sauver ses troupes et déguerpir quitte à laisser les villageois à leur funeste sort, le choix de bombarder une ville parce que stratégiquement on pense que cela peut avoir une utilité.

Sur un sujet proche Givors et les avions italiens en Juin 40 :
https://memoirenet.pagesperso-orange.fr ... rticle=130
Peut-être plus de l'ordre de la manipulation :
Au moment de la collaboration, on préfère sans doute enraciner l’idée des avions italiens bombardant Givors, plutôt que d’évoquer l’Allemagne, pays avec lequel on entretient des relations "cordiales" et pour lequel travaillent désormais les usines et leurs ouvriers, bombardés en juin 1940.

Kishizo2
Messages : 246
Inscription : 14 févr. 2019, 12:21

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Kishizo2 » 08 févr. 2020, 22:53

Image
je regrette de ne pas lui avoir demandé un autographe à Raël, ce gars est quand même une super star :mrgreen:

CeBri
Messages : 14745
Inscription : 14 sept. 2005, 18:26

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par CeBri » 11 févr. 2020, 23:11


baggio42
Messages : 8922
Inscription : 09 févr. 2017, 18:40

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par baggio42 » 11 févr. 2020, 23:14

Compliqué le Steel pour l'instant.
Toutes les surfaces de la galerie marchande ne sont pas pourvues.Et ils recherchent bon nombre de salariés pour bon nombre d'enseignes.

Fourina
Messages : 2747
Inscription : 14 juin 2013, 02:52

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Fourina » 12 févr. 2020, 00:40

Kishizo2 a écrit :
08 févr. 2020, 22:45
J'étais jeune dans les années 80 et je ne sais si mon esprit me joue des tours mais suite à la lecture de mon lien, il me semble me souvenir de cette affaire. Dans mon souvenir ce n'était pas directement un journaliste du progrès mais plutôt une intervention publiée, des propos retransmis ou un courrier des lecteurs mais le fait est qu'ils avaient laissé paraître dans leurs pages une telle énormité. Cela traduisait une certaine incompétence de la part de la rédaction du journal mais le plus intéressant était sans doute que le responsable de l'écrit se trompait sans doute de bonne foi et ces erreurs sont intéressantes dans ce qu'elles peuvent révéler de la psyché humaine.

Le plus souvent le cerveau va enfouir ce qu'il ne peut comprendre et parfois aller jusqu'à se créer une vision acceptable. Ils font le lien avec l'anti americanisme s'étant développé à la suite et peut-être que même inconsciemment au fil de la transmission les bombes américaines se sont transformées en Allemandes pour ceux n'ayant pas vécu l'événement. Tout comme la résistance n'a pas toujours fait des choses glorieuses, sans même travestir, on préfère oublier. Le choix de garder sa position dans un village jusqu'à la mort alors que les allemands progressent ou sauver ses troupes et déguerpir quitte à laisser les villageois à leur funeste sort, le choix de bombarder une ville parce que stratégiquement on pense que cela peut avoir une utilité.

Sur un sujet proche Givors et les avions italiens en Juin 40 :
https://memoirenet.pagesperso-orange.fr ... rticle=130
Peut-être plus de l'ordre de la manipulation :
Au moment de la collaboration, on préfère sans doute enraciner l’idée des avions italiens bombardant Givors, plutôt que d’évoquer l’Allemagne, pays avec lequel on entretient des relations "cordiales" et pour lequel travaillent désormais les usines et leurs ouvriers, bombardés en juin 1940.
En passant, il y a longtemps eu la même histoire avec ades avions italiens bomnbardant la gare de Bonson en mai-juin 1940, occasionnant une quarantaine de morts (je n'ai plus la mémoire exacte désolé). Évidemment, c'étaient d'avions allemands dont il s'agissait.

Yannou
Messages : 2930
Inscription : 26 oct. 2009, 16:02
Contact :

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Yannou » 12 févr. 2020, 00:43

baggio42 a écrit :
11 févr. 2020, 23:14
Compliqué le Steel pour l'instant.
Toutes les surfaces de la galerie marchande ne sont pas pourvues.Et ils recherchent bon nombre de salariés pour bon nombre d'enseignes.
C'est catastrophique pour le centre ville pour le moment cet Hyper Centre Commercial "le Steel".

H&M qui quitte le centre ville, rue gambetta, ça veut dire que des commerces vacants à partir de ce début de rue désormais.

merlin
Messages : 11698
Inscription : 10 août 2007, 21:28

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par merlin » 12 févr. 2020, 07:16

baggio42 a écrit :
11 févr. 2020, 23:14
Et ils recherchent bon nombre de salariés pour bon nombre d'enseignes.
Normal , le chômage est résiduel sur Sainté et ses environs ...
Faut aller recruter à Lyon !

Yannou
Messages : 2930
Inscription : 26 oct. 2009, 16:02
Contact :

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Yannou » 12 févr. 2020, 10:41

200 postes d’employé(e) polyvalent(e), service, cuisine, et de management seront proposées par une dizaine d’enseignes présentes parmi :

McDonald’s
Subway
Fresh Burritos
Old Wild West
Steak’N Shake
Italian Trattoria (IT)
Les 3 Brasseurs
Woko
Les Burgers de Papa
Le Cardinal

Ce sont les restaurants qui vendent de la merde qui auraient du mal.

Mais bon dfaçon avec tous les magasins qui fermeront une fois le bouzin ouvert, aussi bien en périphérie que dans le centre, vous inquiétez pas qu'ils trouveront des bras.

baggio42
Messages : 8922
Inscription : 09 févr. 2017, 18:40

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par baggio42 » 12 févr. 2020, 19:03

Yannou a écrit :
12 févr. 2020, 10:41
200 postes d’employé(e) polyvalent(e), service, cuisine, et de management seront proposées par une dizaine d’enseignes présentes parmi :

McDonald’s
Subway
Fresh Burritos
Old Wild West
Steak’N Shake
Italian Trattoria (IT)
Les 3 Brasseurs
Woko
Les Burgers de Papa
Le Cardinal

Ce sont les restaurants qui vendent de la merde qui auraient du mal.

Mais bon dfaçon avec tous les magasins qui fermeront une fois le bouzin ouvert, aussi bien en périphérie que dans le centre, vous inquiétez pas qu'ils trouveront des bras.
Tu peux rajouter, en dehors de la restauration, l'enseigne "Maisons du monde" qui recherche énormément.
Et il y en a d'autres....

Vertaga
Messages : 231
Inscription : 05 juin 2012, 06:24

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par Vertaga » 12 févr. 2020, 20:20

Un salaire de misère, des horaires de merde, un travail de... ça aide pas.
Si tu compte les frais pour te déplacer svt deux a/r dans la journée ça peut s'expliquer pas mal de choses.
Mais ils finiront par trouver des gens qui partiront dès qu'ils le pourront.

jéjésainté
Messages : 389
Inscription : 19 sept. 2017, 15:05

Re: La ville de Saint-Etienne

Message par jéjésainté » 15 févr. 2020, 10:01

qui connais un bon endroit sur sainté pour une partie de billard? avec des collègues on veux se faire un billard et on connais pas trop les endroit de sainté

Répondre