[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Ligne de but, Poteau gauche, Poteau droit, Barre transversale

Duvert
Messages : 211
Inscription : 31 mars 2019, 14:52

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Duvert » 12 juil. 2019, 08:37

Pour changer de sujet. Incompréhensibles et énervantes les scènes vues après la victoire de l'Algérie. Que l'on se réjouisse et que l'on klaxonne, oui (et encore…). Que certains s'emportent, pillent, changent le drapeau français, l'un à même tué une passante, et son bébé est entre la vie et la mort! Cà non!

Alors, je n'amalgamerai jamais certains crétins à tous les algériens ou français d'origine algérienne, car la bêtise n'est pas le reflet de l'ensemble des gens ayant manifesté pacifiquement. C'est l'éternel débat, entre les manifestants pacifiques et les casseurs, comme avec les gilets jaunes.

Cependant, à chaque fois qu'il s'agit de l'Algérie, on constate des débordements, envahissements de terrain lors d'un France/Algérie, dans les mariages, il y a des célébrations limites parfois, avec musique du bled à fond, et maintenant ça. Après la victoire du Sénégal, il n'y a pas eu tout ce tintamarre.

Je ne peux que me chagriner de voir ces comportements diviser la société française, faite d'échanges, de métissages, et de mélange des peuples. Ces scènes, très communautaristes, me désolent. Ces énergumènes, sans intelligence, ne font qu'apporter de l'eau au moulin de l'extrême droite. Je comprends le ressenti de la ghettoïsation, du racisme, de l'histoire douloureuse de la colonisation, (surtout avec l'Algérie), qui a laissé des traces de souffrances et de ressentis indélébiles envers les populations. Néanmoins, devons-nous porter ce fardeau éternellement? La plupart des jeunes qui contestent la France, parfois à juste titre, ne voudraient pour rien au monde aller vivre en Algérie, car la vie y est plus difficile, et les libertés moindres. Pour preuve, les nombreux candidats à l'exil.

Bref, tout cela pour dire, qu'il y a un problème de société, auquel l'Etat, garant de la sécurité, de l'ordre républicain, et de la cohésion nationale, doit s'atteler, sous peine de voir grandir la haine et la xénophobie, ainsi qu'une possible arrivée au pouvoir de l'extrême droite, et qui sait une guerre civile. Ne pas l'imaginer est être naïf et faire preuve d'angélisme. Cette issue me débecte, car on a assez de problèmes à gérer avec l'individualisme forcené, la consommation à outrance et la dérèglementation climatique, qui sont 3 problèmes majeur de nos sociétés actuelles. Je me suis toujours battus pour la liberté, la diversité, le multiculturalisme (dont je viens) et la tolérance, mais quand certains cons détruisent tout ce que tu essais de construire, ça fout les boules! Et c'est encore une fois la minorité des gens tranquilles, que tu n'entends jamais, qui va morfler pour les autres...

Aimer vous les uns les autres, bordel de merde!!

Bon, je sais j'ai lancé ici un sujet ultra polémique, mais il ne faut pas craindre la discussion (tant qu'elle est courtoise, réfléchie et apaisée), et il ne faut pas avoir de tabous!

Couramiaud Poitevin
Messages : 1901
Inscription : 30 mai 2015, 16:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin » 12 juil. 2019, 08:42

SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:26
On peut mettre le doigt dans un truc très malsain.
On peut même mettre autre chose, tant que la personne à laquelle appartient "le truc très malsain" est consentante.

Mais faire ça sur des personnes en état de mort cérébrale, c'est moche. Et pourtant...

http://madame.lefigaro.fr/societe/enque ... 119-162908
Image

Couramiaud Poitevin
Messages : 1901
Inscription : 30 mai 2015, 16:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin » 12 juil. 2019, 08:47

Duvert a écrit :
12 juil. 2019, 08:37

Aimer vous les uns les autres, bordel de merde!!
Quand on a une petite connaissance de la littérature contemporaine, on comprend mieux ce que c'est de s'aimer les uns les autres pour Duvert...

https://www.letemps.ch/culture/vie-mort ... -pedophile
Duvert a écrit :
12 juil. 2019, 08:37

Bon, je sais j'ai lancé ici un sujet ultra polémique, mais il ne faut pas craindre la discussion (tant qu'elle est courtoise, réfléchie et apaisée), et il ne faut pas avoir de tabous!
Pas de tabou, pas de tabou... On te voit venir, Tony Duvert,... Encore un ou deux post et tu vas te lancer dans une apologie de la pédophilie... Alors je dis stop !
Image

Danish
Messages : 25903
Inscription : 01 août 2005, 21:29
Localisation : Saint-Etienne Centre

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Danish » 12 juil. 2019, 09:27

SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:26
Au delà de Vincent Lambert, la question qui va se poser... c'est ça "Qu'est ce qu'une vie qui mérite d'être vécue et il faudra y répondre"... On peut mettre le doigt dans un truc très malsain. Car rappelons le, Vincent Lambert n'était pas en fin de vie, on ne parle pas d'un mec condamné, à qui il restait 5 jours de vie et à qui on a abrégé les souffrances...
Ca ne devrait pas être très compliqué à définir pourtant. Une vie végétative, ca se définit sans trop de mal.

Danish
Messages : 25903
Inscription : 01 août 2005, 21:29
Localisation : Saint-Etienne Centre

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Danish » 12 juil. 2019, 09:34

Et pour le sujet de l'Algérie, je trouve que les supporters qui ont fait la fête hier s'auto-déservent en forçant leur enthousiasme à ce point. Pas de souci pour klaxonner et faire un peu la fête mais là, leur qualif en demi-finale de CAN a fait plus de bruit que leur qualif en 8e de Coupe du Monde. Ils sont dans une logique de "toujours plus" qui prête à sourire (vu la performance sportive accomplie) et j'ai du mal à m'imaginer qu'elle n'est pas pleine de sous-entendus.

franck42
Messages : 5153
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 12 juil. 2019, 09:38

latornade a écrit :
12 juil. 2019, 08:02
franck42 a écrit :
11 juil. 2019, 22:44
SP42 a écrit :
11 juil. 2019, 13:31
baggio42 a écrit :
11 juil. 2019, 13:25
SP42 a écrit :
11 juil. 2019, 13:19
Platoche a écrit :
11 juil. 2019, 13:03
SP42 a écrit :
11 juil. 2019, 12:33
Platoche a écrit :
11 juil. 2019, 12:28


A la fin du reportage, une dame des "veilleurs de nuit de Reims" est interrogée.....

"Il est handicapé ,oui, mais sa vie vaut d'être vécue" 8| (cette blague tout de même....)
bah on en sait rien... On en parle de Stephen Hawking ? Certains diraient que sa vie ne méritait pas d'être vécu. Perso je préfère que ce soit les intéressés qui choisissent plutôt que les proches.
Hawking n'était pas dans un état végétatif, il n'a pas eu d'accident, mais une progression de sa maladie, c'est incomparable, intellectuellement il pouvait décider de son état ou pas, de sa vie.....

Donc j'aurai bien voulu voir cette dame dans le même état que Vincent Lambert sur son lit, 11 ans, et après venir nous dire si sa vie valait d'être vécue....
Hawking décideur de son état ou pas ? Il était assisté, avait effectivement conscience, parlait avec les yeux mais sa vie... Sa vie méritait elle d'être vécue ? Plus que celle de Lambert ? Hawking n'avait pas le choix, était dans l'incapacité physique de se suicider, l'aurait-il voulu... comme Vincent Humbert, conscient aussi intellectuellement et qui avait été éteint par sa mère, il y a quelques années. Lui était conscient mais également incapable physiquement de se donner la mort...

Mais c'est quoi le critère alors ? Le critère de la conscience de osn état et de sa vie ? Quid des Comateux ? des gens en alzeihmer qui sont perdus ... des maladies dégénératives ou tu finis dans un fauteuil, assisté et sans conscience ?

Bref, c'est à mon avis beaucoup plus complexe qu'on veut le faire dire... et il y a débat.
Bien sûr qu'il y a débat !
Et c'est mon approche.
Certains veulent mourir ou leur famille pense que c'est la meilleure voie.
Pourquoi être contre ?
Le droit à l'avortement est à l'identique.
Tous ces débats sociétaux devraient nous permettre d'ouvrir des possibilités ou/et de sauvegarder certains acquis.Hors j'ai l'impression que l'inverse se produit.
Le problème c'est que ce n'est pas présenté comme un débat ... Tu as les gens qui te disent que c'est le progrès et que les autres sont des cons de trouver ça un peu étrange, ou d'oser émettre une moindre réserve sur cette pratique. Et si en plus, les gens sont religieux... t'as toute la clique des anti-religions qui fait surface.

Certains veulent mourir... "ou la famille pense que c'est la meilleure voie". Voila, cette dernière phrase est particulièrement flippante, quand on conait les histoires de famille. Tiens tata simone déconne un peu... et hop...

Je dis juste que ce n'est pas aux autres de décider, quand bien même tu es la famille. Que chacun soit transparent la dessus... émette un avis clair la dessus, comme sur le don d'organe. Et le droit à l'avortement, permets moi d'être interrogatif aussi la dessus.

Quand sur les débats sur la peine de mort (pour lequel je n'ai pas d'avis), certains nous disent que la justice n'a pas à décider de qui doit vivre ou pas... l'affaire Lambert prouve que ce postulat est faux. ici la justice a tranché
Tu rentres dans un débat qui n'existe que parce que ses parents sont des intégristes, et contre les principes mêmes de suicide, d'euthanasie, d'avortement...
Perso je ne rentrerai pas dans ce débat, et n'étant pas pratiquant d'une religion, je ne suis pas contraint d'adopter une position tranchée sur la question de l'arrêt des soins pour des patients réduits à l'état de légume.
J'ai une seule interrogation, quel était le souhait de Vincent Lambert lui-même? À partir du moment où il ne fait aucun doute que son souhait, similaire au mien et à une majorité de gens doués de raison et non contraints par des règles de vie réactionnaires, était d'être "euthanasié", on ne peut qu'approuver cette issue, et déplorer l'acharnement d'une partie de sa famille, certes manipulée par des orgas intégristes, qui a fait le choix de faire passer sa religion avant même les intérêts de son propre fils.
D’ac sur le fond mais avant d’être une « intégriste » c’est avant tout une maman...
Faut pas l’oublier quand même.
Dans un cas similaire j’aurais, je pense, plus de facilité à « débrancher » ma femme ou mon frère que l’un de mes enfants. Et c’edt Pas une question de niveau d’amour, c’est juste un lien particulier...
Au départ oui c'est légitime, même si je suis moins catégorique que toi sur le "maman avant d'être intégriste"
Mais quand même au bout de plusieurs années t'es censé te faire une raison.

Platoche
Messages : 16853
Inscription : 30 août 2005, 09:28
Localisation : Dans le vignoble...

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Platoche » 12 juil. 2019, 09:43

Danish a écrit :
12 juil. 2019, 09:34
Et pour le sujet de l'Algérie, je trouve que les supporters qui ont fait la fête hier s'auto-déservent en forçant leur enthousiasme à ce point. Pas de souci pour klaxonner et faire un peu la fête mais là, leur qualif en demi-finale de CAN a fait plus de bruit que leur qualif en 8e de Coupe du Monde. Ils sont dans une logique de "toujours plus" qui prête à sourire (vu la performance sportive accomplie) et j'ai du mal à m'imaginer qu'elle n'est pas pleine de sous-entendus.
Cette surenchère qui engendre des drames malheureusement.....

https://www.20minutes.fr/montpellier/25 ... mme-decede
Image

Les verts toujours....

franck42
Messages : 5153
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 12 juil. 2019, 09:51

SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:15
franck42 a écrit :
11 juil. 2019, 22:44
SP42 a écrit :
11 juil. 2019, 13:31
baggio42 a écrit :
11 juil. 2019, 13:25
SP42 a écrit :
11 juil. 2019, 13:19
Platoche a écrit :
11 juil. 2019, 13:03
SP42 a écrit :
11 juil. 2019, 12:33
Platoche a écrit :
11 juil. 2019, 12:28


A la fin du reportage, une dame des "veilleurs de nuit de Reims" est interrogée.....

"Il est handicapé ,oui, mais sa vie vaut d'être vécue" 8| (cette blague tout de même....)
bah on en sait rien... On en parle de Stephen Hawking ? Certains diraient que sa vie ne méritait pas d'être vécu. Perso je préfère que ce soit les intéressés qui choisissent plutôt que les proches.
Hawking n'était pas dans un état végétatif, il n'a pas eu d'accident, mais une progression de sa maladie, c'est incomparable, intellectuellement il pouvait décider de son état ou pas, de sa vie.....

Donc j'aurai bien voulu voir cette dame dans le même état que Vincent Lambert sur son lit, 11 ans, et après venir nous dire si sa vie valait d'être vécue....
Hawking décideur de son état ou pas ? Il était assisté, avait effectivement conscience, parlait avec les yeux mais sa vie... Sa vie méritait elle d'être vécue ? Plus que celle de Lambert ? Hawking n'avait pas le choix, était dans l'incapacité physique de se suicider, l'aurait-il voulu... comme Vincent Humbert, conscient aussi intellectuellement et qui avait été éteint par sa mère, il y a quelques années. Lui était conscient mais également incapable physiquement de se donner la mort...

Mais c'est quoi le critère alors ? Le critère de la conscience de osn état et de sa vie ? Quid des Comateux ? des gens en alzeihmer qui sont perdus ... des maladies dégénératives ou tu finis dans un fauteuil, assisté et sans conscience ?

Bref, c'est à mon avis beaucoup plus complexe qu'on veut le faire dire... et il y a débat.
Bien sûr qu'il y a débat !
Et c'est mon approche.
Certains veulent mourir ou leur famille pense que c'est la meilleure voie.
Pourquoi être contre ?
Le droit à l'avortement est à l'identique.
Tous ces débats sociétaux devraient nous permettre d'ouvrir des possibilités ou/et de sauvegarder certains acquis.Hors j'ai l'impression que l'inverse se produit.
Le problème c'est que ce n'est pas présenté comme un débat ... Tu as les gens qui te disent que c'est le progrès et que les autres sont des cons de trouver ça un peu étrange, ou d'oser émettre une moindre réserve sur cette pratique. Et si en plus, les gens sont religieux... t'as toute la clique des anti-religions qui fait surface.

Certains veulent mourir... "ou la famille pense que c'est la meilleure voie". Voila, cette dernière phrase est particulièrement flippante, quand on conait les histoires de famille. Tiens tata simone déconne un peu... et hop...

Je dis juste que ce n'est pas aux autres de décider, quand bien même tu es la famille. Que chacun soit transparent la dessus... émette un avis clair la dessus, comme sur le don d'organe. Et le droit à l'avortement, permets moi d'être interrogatif aussi la dessus.

Quand sur les débats sur la peine de mort (pour lequel je n'ai pas d'avis), certains nous disent que la justice n'a pas à décider de qui doit vivre ou pas... l'affaire Lambert prouve que ce postulat est faux. ici la justice a tranché
Tu rentres dans un débat qui n'existe que parce que ses parents sont des intégristes, et contre les principes mêmes de suicide, d'euthanasie, d'avortement...
Perso je ne rentrerai pas dans ce débat, et n'étant pas pratiquant d'une religion, je ne suis pas contraint d'adopter une position tranchée sur la question de l'arrêt des soins pour des patients réduits à l'état de légume.
J'ai une seule interrogation, quel était le souhait de Vincent Lambert lui-même? À partir du moment où il ne fait aucun doute que son souhait, similaire au mien et à une majorité de gens doués de raison et non contraints par des règles de vie réactionnaires, était d'être "euthanasié", on ne peut qu'approuver cette issue, et déplorer l'acharnement d'une partie de sa famille, certes manipulée par des orgas intégristes, qui a fait le choix de faire passer sa religion avant même les intérêts de son propre fils.
Sommes nous intégristes à partir du moment où nous sommes contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement ... du moins émettre des réserves, des questions...est-ce encore possible ?

Après, quand bien même sommes-nous Ok sur le principe de ne pas laisser quelqu'un dans un état végétatif, le problème dans ton histoire c'est le "Aucun doute".
Mais c'est justement le contraire, c'est parce qu'ils sont intégristes qu'ils sont arc-boutés sur ces principes sociétaux d'un autre temps, sans aucune possibilité d'évolution.
En ce qui concerne le souhait exprimé par Vincent Lambert, qui ne partageait pas les convictions religieuses de ses parents, il s'en était clairement confié auprès de sa femme, et je n'ai pas l'impression que ça soit remis en cause par ses parents, qui se basent comme un des médecins (fautif en la matière) sur une interprétation de l'attitude et des réactions de leur fils.
Faut pas rester bloqué sur cette affaire, dans l'immense majorité des cas, quand ça ne concerne pas des intégristes, le patient est débranché par la famille après avis des médecins sans que ça pose problème. Et c'est logiquement au conjoint que revient la décision finale. Pareil pour les décès, même si c'est moins grave, quand il faut trancher entre l'enterrement et la crémation.

Couramiaud Poitevin
Messages : 1901
Inscription : 30 mai 2015, 16:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin » 12 juil. 2019, 09:55

Platoche a écrit :
12 juil. 2019, 09:43
Danish a écrit :
12 juil. 2019, 09:34
Et pour le sujet de l'Algérie, je trouve que les supporters qui ont fait la fête hier s'auto-déservent en forçant leur enthousiasme à ce point. Pas de souci pour klaxonner et faire un peu la fête mais là, leur qualif en demi-finale de CAN a fait plus de bruit que leur qualif en 8e de Coupe du Monde. Ils sont dans une logique de "toujours plus" qui prête à sourire (vu la performance sportive accomplie) et j'ai du mal à m'imaginer qu'elle n'est pas pleine de sous-entendus.
Cette surenchère qui engendre des drames malheureusement.....

https://www.20minutes.fr/montpellier/25 ... mme-decede
Tout à fait Thierry...
https://www.francetvinfo.fr/sports/foot ... 55581.html
https://www.nouvelobs.com/sport/coupe-d ... morts.html
https://www.ouest-france.fr/sport/coupe ... le-5882728
A Frouard (Meurthe-et-Moselle), trois enfants, âgés de 3 et 6 ans, ont été gravement blessés après avoir été percutés par une moto lors des célébrations de la victoire vers 20h30, a-t-on appris auprès des pompiers.

"Un motard a percuté une famille. Un garçon de 3 ans et deux filles de 6 ans ont été gravement blessés", a indiqué à l'AFP le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de la Meurthe-et-Moselle.

Une des fillettes a été très gravement blessée à une jambe, a précisé le Codis. Les victimes ont été transportées à l'hôpital Brabois, à Nancy, avec leur mère "choquée psychologiquement".

Selon les premiers témoignages, le conducteur de la moto aurait pris la fuite"
C'était après la victoire des bleus à la coupe du monde 2018. Ce genre de débordements, j'ai du mal à m'expliquer qu'ils ne sont pas pleins de sous entendus
Image

ForeverGreen
Messages : 12175
Inscription : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen » 12 juil. 2019, 10:01

SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:15
Sommes nous intégristes à partir du moment où nous sommes contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement ... du moins émettre des réserves, des questions...est-ce encore possible ?

Après, quand bien même sommes-nous Ok sur le principe de ne pas laisser quelqu'un dans un état végétatif, le problème dans ton histoire c'est le "Aucun doute".
Si c'est pour toi même, non, tu n'es pas forcément intégriste, si c'est pour les autres, à mon sens, oui.

Ce qui m'amène à préciser que, puisqu'on en est là dans la discussion, je serais, pour ma part, favorable à l'inverse de ce qui se fait maintenant. Plutôt que de laisser en vie a priori mais de pouvoir y faire exception en cas de déclaration de la personne concernée, je serais favorable à la fin de vie sauf déclaration suspensive de la part du principal intéressé. Ça peut paraître anecdotique, mais pour moi, ça ferait sens de retourner ce qui est la règle et ce qui est l'exception. Même si je me doute que, sur ce point encore, nous ne serons probablement pas d'accord.
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

Duvert
Messages : 211
Inscription : 31 mars 2019, 14:52

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Duvert » 12 juil. 2019, 10:05

Couramiaud Poitevin a écrit :
12 juil. 2019, 09:55
Platoche a écrit :
12 juil. 2019, 09:43
Danish a écrit :
12 juil. 2019, 09:34
Et pour le sujet de l'Algérie, je trouve que les supporters qui ont fait la fête hier s'auto-déservent en forçant leur enthousiasme à ce point. Pas de souci pour klaxonner et faire un peu la fête mais là, leur qualif en demi-finale de CAN a fait plus de bruit que leur qualif en 8e de Coupe du Monde. Ils sont dans une logique de "toujours plus" qui prête à sourire (vu la performance sportive accomplie) et j'ai du mal à m'imaginer qu'elle n'est pas pleine de sous-entendus.
Cette surenchère qui engendre des drames malheureusement.....

https://www.20minutes.fr/montpellier/25 ... mme-decede
Tout à fait Thierry...
https://www.francetvinfo.fr/sports/foot ... 55581.html
https://www.nouvelobs.com/sport/coupe-d ... morts.html
https://www.ouest-france.fr/sport/coupe ... le-5882728
A Frouard (Meurthe-et-Moselle), trois enfants, âgés de 3 et 6 ans, ont été gravement blessés après avoir été percutés par une moto lors des célébrations de la victoire vers 20h30, a-t-on appris auprès des pompiers.

"Un motard a percuté une famille. Un garçon de 3 ans et deux filles de 6 ans ont été gravement blessés", a indiqué à l'AFP le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de la Meurthe-et-Moselle.

Une des fillettes a été très gravement blessée à une jambe, a précisé le Codis. Les victimes ont été transportées à l'hôpital Brabois, à Nancy, avec leur mère "choquée psychologiquement".

Selon les premiers témoignages, le conducteur de la moto aurait pris la fuite"
C'était après la victoire des bleus à la coupe du monde 2018. Ce genre de débordements, j'ai du mal à m'expliquer qu'ils ne sont pas pleins de sous entendus

Naïf…

Et pourriez-vous me laisser en-dehors de la pédophilie svp, car là n'est pas le sujet...même si j'ai bien compris que c'était de l'humour

SP42
Messages : 4084
Inscription : 24 juin 2013, 18:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 » 12 juil. 2019, 10:13

ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:01
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:15
Sommes nous intégristes à partir du moment où nous sommes contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement ... du moins émettre des réserves, des questions...est-ce encore possible ?

Après, quand bien même sommes-nous Ok sur le principe de ne pas laisser quelqu'un dans un état végétatif, le problème dans ton histoire c'est le "Aucun doute".
Si c'est pour toi même, non, tu n'es pas forcément intégriste, si c'est pour les autres, à mon sens, oui.

Ce qui m'amène à préciser que, puisqu'on en est là dans la discussion, je serais, pour ma part, favorable à l'inverse de ce qui se fait maintenant. Plutôt que de laisser en vie a priori mais de pouvoir y faire exception en cas de déclaration de la personne concernée, je serais favorable à la fin de vie sauf déclaration suspensive de la part du principal intéressé. Ça peut paraître anecdotique, mais pour moi, ça ferait sens de retourner ce qui est la règle et ce qui est l'exception. Même si je me doute que, sur ce point encore, nous ne serons probablement pas d'accord.
Mais moi je n'impose rien à personne. Je veux juste que chacun puisse décider, SOI même et pas pour les autres.
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

ForeverGreen
Messages : 12175
Inscription : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen » 12 juil. 2019, 10:17

SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:13
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:01
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:15
Sommes nous intégristes à partir du moment où nous sommes contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement ... du moins émettre des réserves, des questions...est-ce encore possible ?

Après, quand bien même sommes-nous Ok sur le principe de ne pas laisser quelqu'un dans un état végétatif, le problème dans ton histoire c'est le "Aucun doute".
Si c'est pour toi même, non, tu n'es pas forcément intégriste, si c'est pour les autres, à mon sens, oui.

Ce qui m'amène à préciser que, puisqu'on en est là dans la discussion, je serais, pour ma part, favorable à l'inverse de ce qui se fait maintenant. Plutôt que de laisser en vie a priori mais de pouvoir y faire exception en cas de déclaration de la personne concernée, je serais favorable à la fin de vie sauf déclaration suspensive de la part du principal intéressé. Ça peut paraître anecdotique, mais pour moi, ça ferait sens de retourner ce qui est la règle et ce qui est l'exception. Même si je me doute que, sur ce point encore, nous ne serons probablement pas d'accord.
Mais moi je n'impose rien à personne. Je veux juste que chacun puisse décider, SOI même et pas pour les autres.
Ta question initiale porte quand même sur le fait d'être contre "le principe". Donc oui, ça, c'est intégriste. En revanche décider pour soi-même et pas pour les autres, ça ne l'est pas ;)
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

SP42
Messages : 4084
Inscription : 24 juin 2013, 18:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 » 12 juil. 2019, 10:19

ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:17
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:13
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:01
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:15
Sommes nous intégristes à partir du moment où nous sommes contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement ... du moins émettre des réserves, des questions...est-ce encore possible ?

Après, quand bien même sommes-nous Ok sur le principe de ne pas laisser quelqu'un dans un état végétatif, le problème dans ton histoire c'est le "Aucun doute".
Si c'est pour toi même, non, tu n'es pas forcément intégriste, si c'est pour les autres, à mon sens, oui.

Ce qui m'amène à préciser que, puisqu'on en est là dans la discussion, je serais, pour ma part, favorable à l'inverse de ce qui se fait maintenant. Plutôt que de laisser en vie a priori mais de pouvoir y faire exception en cas de déclaration de la personne concernée, je serais favorable à la fin de vie sauf déclaration suspensive de la part du principal intéressé. Ça peut paraître anecdotique, mais pour moi, ça ferait sens de retourner ce qui est la règle et ce qui est l'exception. Même si je me doute que, sur ce point encore, nous ne serons probablement pas d'accord.
Mais moi je n'impose rien à personne. Je veux juste que chacun puisse décider, SOI même et pas pour les autres.
Ta question initiale porte quand même sur le fait d'être contre "le principe". Donc oui, ça, c'est intégriste. En revanche décider pour soi-même et pas pour les autres, ça ne l'est pas ;)
Toi, tu décides pour les autres de le débrancher... je respecte ton avis, je suis juste un peu plus mesuré et ça me semble plus complexe. Est-ce que je te taxe d'intégriste pour autant ?
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

ForeverGreen
Messages : 12175
Inscription : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen » 12 juil. 2019, 10:23

SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:19
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:17
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:13
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:01
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:15
Sommes nous intégristes à partir du moment où nous sommes contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement ... du moins émettre des réserves, des questions...est-ce encore possible ?

Après, quand bien même sommes-nous Ok sur le principe de ne pas laisser quelqu'un dans un état végétatif, le problème dans ton histoire c'est le "Aucun doute".
Si c'est pour toi même, non, tu n'es pas forcément intégriste, si c'est pour les autres, à mon sens, oui.

Ce qui m'amène à préciser que, puisqu'on en est là dans la discussion, je serais, pour ma part, favorable à l'inverse de ce qui se fait maintenant. Plutôt que de laisser en vie a priori mais de pouvoir y faire exception en cas de déclaration de la personne concernée, je serais favorable à la fin de vie sauf déclaration suspensive de la part du principal intéressé. Ça peut paraître anecdotique, mais pour moi, ça ferait sens de retourner ce qui est la règle et ce qui est l'exception. Même si je me doute que, sur ce point encore, nous ne serons probablement pas d'accord.
Mais moi je n'impose rien à personne. Je veux juste que chacun puisse décider, SOI même et pas pour les autres.
Ta question initiale porte quand même sur le fait d'être contre "le principe". Donc oui, ça, c'est intégriste. En revanche décider pour soi-même et pas pour les autres, ça ne l'est pas ;)
Toi, tu décides pour les autres de le débrancher... je respecte ton avis, je suis juste un peu plus mesuré et ça me semble plus complexe. Est-ce que je te taxe d'intégriste pour autant ?
Quand il y a deux cas de figure possible aussi antagonistes, il y aura toujours une règle et une exception. Tu noteras que je milite philosophiquement pour un retournement de la règle, mais pas pour l'abolition de toute exception permettant au gens de choisir. En sommes, je ne décide pas pour les autres plus que tu ne le proposes. Donc non, je ne suis pas intégriste ;)

Encore une fois, je ne t'accuse pas d'être intégriste, je dis que si quelqu'un qui est "contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement" l'est. J'ai pas eu la sensation que c'était ton point de vue. Il me semble que tu défends depuis le début la notion de choix, donc tu ne me sembles pas être contre le principe même.
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

Viva hate
Messages : 1392
Inscription : 11 mai 2011, 15:02

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Viva hate » 12 juil. 2019, 10:32

ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:23
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:19
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:17
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:13
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:01
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:15
Sommes nous intégristes à partir du moment où nous sommes contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement ... du moins émettre des réserves, des questions...est-ce encore possible ?

Après, quand bien même sommes-nous Ok sur le principe de ne pas laisser quelqu'un dans un état végétatif, le problème dans ton histoire c'est le "Aucun doute".
Si c'est pour toi même, non, tu n'es pas forcément intégriste, si c'est pour les autres, à mon sens, oui.

Ce qui m'amène à préciser que, puisqu'on en est là dans la discussion, je serais, pour ma part, favorable à l'inverse de ce qui se fait maintenant. Plutôt que de laisser en vie a priori mais de pouvoir y faire exception en cas de déclaration de la personne concernée, je serais favorable à la fin de vie sauf déclaration suspensive de la part du principal intéressé. Ça peut paraître anecdotique, mais pour moi, ça ferait sens de retourner ce qui est la règle et ce qui est l'exception. Même si je me doute que, sur ce point encore, nous ne serons probablement pas d'accord.
C'est précisément ton option qui consacre l'aboutissement de la dérive: privilégier la mort dès que quelqu'un se retrouve en état végétatif, sauf exception dûment prévue. C'est délirant !


Mais moi je n'impose rien à personne. Je veux juste que chacun puisse décider, SOI même et pas pour les autres.
Ta question initiale porte quand même sur le fait d'être contre "le principe". Donc oui, ça, c'est intégriste. En revanche décider pour soi-même et pas pour les autres, ça ne l'est pas ;)
Toi, tu décides pour les autres de le débrancher... je respecte ton avis, je suis juste un peu plus mesuré et ça me semble plus complexe. Est-ce que je te taxe d'intégriste pour autant ?
Quand il y a deux cas de figure possible aussi antagonistes, il y aura toujours une règle et une exception. Tu noteras que je milite philosophiquement pour un retournement de la règle, mais pas pour l'abolition de toute exception permettant au gens de choisir. En sommes, je ne décide pas pour les autres plus que tu ne le proposes. Donc non, je ne suis pas intégriste ;)

Encore une fois, je ne t'accuse pas d'être intégriste, je dis que si quelqu'un qui est "contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement" l'est. J'ai pas eu la sensation que c'était ton point de vue. Il me semble que tu défends depuis le début la notion de choix, donc tu ne me sembles pas être contre le principe même.

Viva hate
Messages : 1392
Inscription : 11 mai 2011, 15:02

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Viva hate » 12 juil. 2019, 10:35

ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:23
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:19
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:17
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:13
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:01
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:15
Sommes nous intégristes à partir du moment où nous sommes contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement ... du moins émettre des réserves, des questions...est-ce encore possible ?

Après, quand bien même sommes-nous Ok sur le principe de ne pas laisser quelqu'un dans un état végétatif, le problème dans ton histoire c'est le "Aucun doute".
Si c'est pour toi même, non, tu n'es pas forcément intégriste, si c'est pour les autres, à mon sens, oui.

Ce qui m'amène à préciser que, puisqu'on en est là dans la discussion, je serais, pour ma part, favorable à l'inverse de ce qui se fait maintenant. Plutôt que de laisser en vie a priori mais de pouvoir y faire exception en cas de déclaration de la personne concernée, je serais favorable à la fin de vie sauf déclaration suspensive de la part du principal intéressé. Ça peut paraître anecdotique, mais pour moi, ça ferait sens de retourner ce qui est la règle et ce qui est l'exception. Même si je me doute que, sur ce point encore, nous ne serons probablement pas d'accord.
Mais moi je n'impose rien à personne. Je veux juste que chacun puisse décider, SOI même et pas pour les autres.
Ta question initiale porte quand même sur le fait d'être contre "le principe". Donc oui, ça, c'est intégriste. En revanche décider pour soi-même et pas pour les autres, ça ne l'est pas ;)
Toi, tu décides pour les autres de le débrancher... je respecte ton avis, je suis juste un peu plus mesuré et ça me semble plus complexe. Est-ce que je te taxe d'intégriste pour autant ?
Quand il y a deux cas de figure possible aussi antagonistes, il y aura toujours une règle et une exception. Tu noteras que je milite philosophiquement pour un retournement de la règle, mais pas pour l'abolition de toute exception permettant au gens de choisir. En sommes, je ne décide pas pour les autres plus que tu ne le proposes. Donc non, je ne suis pas intégriste ;)

Encore une fois, je ne t'accuse pas d'être intégriste, je dis que si quelqu'un qui est "contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement" l'est. J'ai pas eu la sensation que c'était ton point de vue. Il me semble que tu défends depuis le début la notion de choix, donc tu ne me sembles pas être contre le principe même.
C'est précisément ton option qui consacre l'aboutissement de la dérive: privilégier la mort dès que quelqu'un se retrouve en état végétatif, sauf exception dûment prévue. C'est délirant !

franck42
Messages : 5153
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 12 juil. 2019, 10:39

Perso je vois aucune raison valable de changer la règle actuelle, qui fonctionne parfaitement, on laisse la famille prendre la décision.
Et en cas de désaccord, c'est au conjoint que revient la décision finale.

ForeverGreen
Messages : 12175
Inscription : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen » 12 juil. 2019, 10:48

franck42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:39
Perso je vois aucune raison valable de changer la règle actuelle, qui fonctionne parfaitement, on laisse la famille prendre la décision.
Et en cas de désaccord, c'est au conjoint que revient la décision finale.
:hehe:
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

ForeverGreen
Messages : 12175
Inscription : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen » 12 juil. 2019, 10:49

Viva hate a écrit :
12 juil. 2019, 10:35
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:23
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:19
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:17
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:13
ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:01
SP42 a écrit :
12 juil. 2019, 08:15
Sommes nous intégristes à partir du moment où nous sommes contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement ... du moins émettre des réserves, des questions...est-ce encore possible ?

Après, quand bien même sommes-nous Ok sur le principe de ne pas laisser quelqu'un dans un état végétatif, le problème dans ton histoire c'est le "Aucun doute".
Si c'est pour toi même, non, tu n'es pas forcément intégriste, si c'est pour les autres, à mon sens, oui.

Ce qui m'amène à préciser que, puisqu'on en est là dans la discussion, je serais, pour ma part, favorable à l'inverse de ce qui se fait maintenant. Plutôt que de laisser en vie a priori mais de pouvoir y faire exception en cas de déclaration de la personne concernée, je serais favorable à la fin de vie sauf déclaration suspensive de la part du principal intéressé. Ça peut paraître anecdotique, mais pour moi, ça ferait sens de retourner ce qui est la règle et ce qui est l'exception. Même si je me doute que, sur ce point encore, nous ne serons probablement pas d'accord.
Mais moi je n'impose rien à personne. Je veux juste que chacun puisse décider, SOI même et pas pour les autres.
Ta question initiale porte quand même sur le fait d'être contre "le principe". Donc oui, ça, c'est intégriste. En revanche décider pour soi-même et pas pour les autres, ça ne l'est pas ;)
Toi, tu décides pour les autres de le débrancher... je respecte ton avis, je suis juste un peu plus mesuré et ça me semble plus complexe. Est-ce que je te taxe d'intégriste pour autant ?
Quand il y a deux cas de figure possible aussi antagonistes, il y aura toujours une règle et une exception. Tu noteras que je milite philosophiquement pour un retournement de la règle, mais pas pour l'abolition de toute exception permettant au gens de choisir. En sommes, je ne décide pas pour les autres plus que tu ne le proposes. Donc non, je ne suis pas intégriste ;)

Encore une fois, je ne t'accuse pas d'être intégriste, je dis que si quelqu'un qui est "contre le principe de suicide ou d'euthanasie, ou d'avortement" l'est. J'ai pas eu la sensation que c'était ton point de vue. Il me semble que tu défends depuis le début la notion de choix, donc tu ne me sembles pas être contre le principe même.
C'est précisément ton option qui consacre l'aboutissement de la dérive: privilégier la mort dès que quelqu'un se retrouve en état végétatif, sauf exception dûment prévue. C'est délirant !
C'est parce que, philosophiquement, je considère l'état végétatif plus proche de la mort que de la vie. Du coup, c'est au contraire parfaitement logique ;)
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

franck42
Messages : 5153
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 12 juil. 2019, 12:03

ForeverGreen a écrit :
12 juil. 2019, 10:48
franck42 a écrit :
12 juil. 2019, 10:39
Perso je vois aucune raison valable de changer la règle actuelle, qui fonctionne parfaitement, on laisse la famille prendre la décision.
Et en cas de désaccord, c'est au conjoint que revient la décision finale.
:hehe:
Je suppose que dans l'immense majorité des cas, non médiatisés et n'impliquant pas des intégristes, il y a consensus sur la décision, et qu'en cas de désaccord la raison finit par l'emporter. :frime:

Platoche
Messages : 16853
Inscription : 30 août 2005, 09:28
Localisation : Dans le vignoble...

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Platoche » 12 juil. 2019, 12:32

Sinon De Rugy, il va faire comme les autres je suppose, les "Yeux dans les Yeux" c'est ça ? Monsieur est intolérant aux crustacés, aux huitres, blablabla....







Il faut une véritable guerre civile pour que ces gens comprennent ?
Image

Les verts toujours....

Tylith
Messages : 6715
Inscription : 14 sept. 2005, 17:43

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Tylith » 12 juil. 2019, 12:41

Si on peut plus bouffer dans les plus grands restaux trois fois par jour au frais du contribuable qu'est-ce qu'il va rester? Devoir faire son travail de ministre? c'est payé que 9440 euros par mois sans les avantages, ça vaut pas le coup.

rouge
Messages : 6919
Inscription : 30 août 2005, 06:02

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rouge » 12 juil. 2019, 12:43

Platoche a écrit :
12 juil. 2019, 12:32
Sinon De Rugy, il va faire comme les autres je suppose, les "Yeux dans les Yeux" c'est ça ? Monsieur est intolérant aux crustacés, aux huitres, blablabla....







Il faut une véritable guerre civile pour que ces gens comprennent ?
Comment faire confiance à un mec comme De Rugy qui signe un texte lors de la primaire socialiste où il s’engage à soutenir le vainqueur et où il va soutenir Macaron :rougefaché:
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

SP42
Messages : 4084
Inscription : 24 juin 2013, 18:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 » 12 juil. 2019, 12:49

Le souci c'est qu'il va rester en poste comme les autres menteurs, pris en flagrant délits de mensonge et de foutage de gueule.

A part la violence physique, je vois pas ce qui pourrait changer ca
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

Répondre