20 juin 2003 : France 2-1 Japon - Premier tour de Coupe des Confédérations  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Du surplace

Au terme d'une rencontre ouverte et équilibrée, au cours de laquelle ils sont revenus deux fois au score, les Verts sont arrivés à leur 6e match consécutif sans défaite, mais il est difficile de s'en contenter pour autant.

L'ASSE a pris 12 points lors des six derniers matchs, il n'y a que Paris et Monaco qui ont fait mieux sur cette période. Et pourtant, ce match contre Dijon laisse un goût d'inachevé, la sensation qu'on a raté quelque chose, notamment l'opportunité de s'approcher des places européennes. C'est clair qu'il est difficile de gagner en offrant deux buts à l'adversaire et en courant après le score. Mais tactiquement les Verts avaient fait ce qu'il fallait en première période, en se procurant trois grosses occasions (dont un penalty), toutes ratées. Par contre, ça a été beaucoup plus difficile de se montrer dangereux après la pause et pour mieux comprendre pourquoi, il suffit de regarder le jeu du "10" stéphanois. Cabella a touché 55 ballons pendant chaque période et les points oranges marquent les endroits du terrain où il l'a fait (les Verts attaquent de gauche à droite sur les deux images prises sur whoscored.com).

1MT :
 

2MT: 

La différence entre les deux mi-temps est clairement visible,  le meneur de jeu de l'ASSE a joué pendant la deuxième plus excentré et plus près de la ligne médiane qu'en première. La raison deviendra évidente à travers les deux exemples suivants : Cabella, et avec lui toute la tactique offensive stéphanoise, ont été forcés de s'adapter au changement de système dijonnais effectué à la pause.
 
 

1MT : entre les lignes adverses

 
On joue la 10e minute et Debuchy joue une touche dans la moitié de l'ASSE :


Le ballon circule d'un défenseur à l'autre, en passant par Ruffier, jusqu'à Gabriel Silva de l'autre côté. Les deux milieux axiaux, Selnaes et M'Vila ne sont pas utilisés - le bloc adverse est assez haut. Le latéral gauche essaye de combiner avec Bamba dans son couloir, mais un adversaire sort le ballon en touche. 20 secondes plus tard, la même chose mais à partir d'une touche à gauche :


La circulation du ballon est plus rapide cette fois (Perrin et Ruffier n'en participent pas) et Debuchy combine avec Hamouma sur le côté opposé. Cette capture d'écran nous permet de voir la défense à 5 du côté de Dijon. Hamouma choisit de ne pas combiner avec Debuchy, mais de revenir avec le ballon, avant de le donner à Cabella dans l'axe...


... et le meneur de jeu stéphanois écarte pour M'Vila :


Après avoir donné le ballon, Hamouma se déplace dans l'axe, il ne reste pas dans son couloir droit. Comme Cabella était descendu assez bas, Selnaes était monté d'un cran, pour toujours proposer une solution de passe vers l'avant. Mais comme M'Vila temporise, ils échangent de place de nouveau et c'est le Norvégien qui reçoit le ballon :


Le 5-4-1 adverse est bien disposé sur la largeur, mais il y a beaucoup de place entre les lignes. Hamouma continue de traverser le terrain dans cet espace, Bamba décroche et Cabella s'y projette : les trois offensifs Verts se trouvent entre les deux lignes, il est facile pour Selnaes, servi par M'Vila, d'en trouver un. Bamba écarte avec Gabriel Silva, mais sa passe n'est pas assurée et oblige ce dernier de jouer en retrait avec M'Vila :


Les Dijonnais continuent d'être disposés en 5-4-1, mais il y a toujours ce grand espace. L'appel de Hamouma fixe un défenseur et libère la place pour Cabella, parfaitement trouvé par la passe verticale de M'Vila. Il y avait tellement de place qu'il a le temps de se retourner tranquillement et d'attendre les appels de ses coéquipiers :

 
Il choisit celui de Beric, qui est idéalement servi en profondeur, mais qui malheureusement perd son duel avec le gardien adverse. Le deuxième pendant les dix premières minutes du match - il est fort probable que le cours du jeu aurait été différent si une de ces occasions avait été convertie...

 

2MT : écartés

 
Pour Dijon, ça ne servait pas à grande chose de jouer à 5 derrière, vu que les offensifs stéphanois avaient plutôt tendance à décrocher qu'à peser sur la défense directement. Un changement tactique à la mi-temps les a donc fait passer de 5-4-1 en 4-1-4-1, avec une sentinelle qui avait comme mission de combler cet espace entre les lignes. La réponse tactique des Verts est intervenue graduellement, d'abord en évitant de jouer dans l'axe entre les lignes. Et ensuite en changeant les deux ailiers qui avaient tendance à aller dans l'axe pour combiner avec deux autres, vraiment excentrés, des vrais "joueurs de couloir".

Par exemple, à la 70e, littéralement juste après la sortie de Hamouma, le gardien adverse effectue une longue remise en jeu qui est facilement gagnée par la défense stéphanoise :


Subotic, M'Vila, Perrin, Gabriel Silva - le ballon est mis au sol et une attaque commence à être préparée. D'abord dans le couloir gauche :


Après un un-deux entre Silva et Vagner, M'Vila reçoit le ballon et commence à changer de côté en passant par Subotic...


... qui lui redonne le ballon. Sur cette image on voit le 4-1-4-1 dijonnais, les deux ailiers stéphanois très écartés et la sentinelle adverse qui se trouve loin de Cabella, placé entre les lignes. Il n'est pas servi immédiatement par M'Vila, qui préfère avancer balle au pied, laissant ainsi le temps au milieu défensif adverse de se replacer :


Comme Cabella est maintenant pris, M'Vila joue avec Debuchy à droite, qui lance KMP au long de la ligne de touche. KMP se défait de son adversaire direct, mais finit par perdre le ballon avant d'entrer dans la surface adverse :


Il ne pouvait pas faire beaucoup mieux seul contre deux adversaires. D'ailleurs, sur cette image, on peut compter 5 Stéphanois (dont 3 dans la surface) pour 9 Dijonnais... La défense dégage loin le ballon, de nouveau facilement gagné par les Verts...


... qui sont trois autour du seul attaquant adverse, très surveillé après ses actions précédentes. Le ballon est mis au sol et Subotic le garde un peu pour permettre à ses coéquipiers de se replacer :


Cabella se trouve de nouveau entre les lignes, mais tout le temps surveillé par la sentinelle dijonnaise - pour toucher le ballon il doit sortir du bloc adverse. La présence stéphanoise entre les lignes devient quasi nulle, surtout que les ailiers restent collés aux lignes de touche :


Ayant enfin touché le ballon, Cabella se tourne, cherche une solution de passe vers l'avant et finit par lancer en profondeur Vagner, dans le couloir gauche. C'est plutôt bien fait, le bloc adverse est traversé par la passe, mais ça oblige le jeune ailier à un exploit, tout seul sur son côté. Il réussi de passer le latéral adverse...


... mais son centre est repoussé par un autre défenseur - peu de chances de faire mieux, parce que les Verts étaient de nouveau en sous-nombre en attaque. Comme Cabella avait décroché, c'est Selnaes qui s'était projeté à sa place - le centre détourné arrive sur lui et sa reprise de volée est cadrée, mais le gardien adverse la repousse facilement.
 
 
 

Conclusions

 
Les Verts ont très bien attaqué le match contre Dijon, mais ils ont manqué d'efficacité dans les deux surfaces. L'approche tactique initiale a été très bien trouvée, mais les Stéphanois n'en ont pas profité. Et le changement tactique adverse à la pause les a obligé de s'adapter et ainsi finir par ne pas jouer sur leurs points forts, avec un Cabella loin des 30m adverses ou avec des ailiers condamnés à l'exploit individuel dans leurs couloirs. A la fin, le match nul semble équitable et les deux équipes restent dans le ventre mou, même si le rêve européen des supporters de l'ASSE n'est pas définitivement enterré. Par contre, pour le garder en vie il faudra plus de réalisme offensif et moins d'erreurs défensives...
 
 

 

Licence Creative Commons Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

par Pilou83, le 05/03/2018


A venir

29/06/2018 10:00

Reprise de l'entrainement



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com