Rien de tel qu'un bon petit séjour sur la Côte d'Azur pour bien démarrer l'été. Ce jour-là, pourtant, le séjour des Verts à Nice n'avait rien d'une promenade...


La feuille de match
Samedi 8 août 1987 - Championnat de France de D1 - Stade du Ray 
4e journée: Nice 2-3 ASSE 
Spectateurs: 13.847 - Arbitre: J.M. Sculfort

Buteurs: Z. Kurbos (29e), C. Massa (90e) pour Nice. H. Musquère (12e), P. Garande (16e), M. El Haddaoui (77e) pour l'ASSE
 
Nice: A. Amitrano - J. Rico, T. Oleksiak, C. Curbelo, H. Blanc - M. Elzner, E. Guérit (C. Massa 67e), M. Djelmas, D. Bravo - T. Kurbos, P. N'Dioro (R. Ricort 67e). Entraîneur: Nenad Bjekovic
ASSE: J. Castaneda - T. Courault (P. Ferri 71e), J.P. Primard, G. Dimitrov, T. Gros - P. Françoise, G. Clavelloux, P. Haon (V. Chicharo 68e), M. El Haddaoui - P. Garande, H. Musquère. Entraîneur: Robert Herbin



Les faits du match
A la recherche d'une première victoire en championnat après une défaite à Laval dès l'entame et deux nuls, les Verts se déplacent à Nice dans un stade du Ray qui ne leur est pas souvent accueillant. Les Aiglons restent sur deux succès consécutifs mais les Stéphanois dominent le début de la rencontre.



Hervé Musquère ouvre la marque dès le premier quart d'heure


Hervé Musquère ouvre la marque dès la 12e minute et Patrice Garande permet aux Verts de faire le break quatre minutes plus tard. Malheureusement, l'ancien vert Tony Kurbos réduit la marque pour Nice à la demi-heure de jeu sur un superbe coup-franc direct.

En seconde période, les Verts reprennent le large grâce à un but du futur Niçois Mustapha El Haddaoui. Les Aiglons réduisent le score à la dernière minute du match mais ils ne peuvent empêcher les Stéphanois de remporter leur premier match de la saison.




Le Saviez-vous ?
- C'est l'une des meilleures saisons de la décennie pour l'ASSE qui sur sa lancée, va enchaîner 18 victoires et terminer à la quatrième place du classement, à dix points du champion monégasque mais sans qualification européenne. L'OGC Nice, lui, finira 16e.

- Cette année là, les Verts s'imposeront cinq fois à l'extérieur (à Nice, Lille, Nantes, Auxerre et Toulouse), une performance plutôt rare pour l'époque.

- Auteur de quatre buts la saison précédente, l'attaquant Hervé Musquère (photo) marque ici contre Nice son dernier but sous les couleurs stéphanoises. Formé au club, il ne disputera que 8 matches cette saison avant de disparaître des compositions de Robert Herbin et de quitter l'ASSE pour Beauvais à l'été 88.

- Avant de rejoindre l'OGC Nice pour trois saisons (en déclarant au passage que "le stade du Ray, ce n'est pas Geoffroy-Guichard"), le défenseur niçois Thierry Oleksiak avait porté le maillot vert pendant sept ans (de 1979 à 1986). Tony Kurbos, lui, n'avait été stéphanois qu'une seule saison, en 1985-86. Quant à Mustapha el Haddaoui, il ne rejoindra la Côte d'Azur que la saison suivante.

- Lors du match retour en décembre, les Stéphanois battront de nouveau les Niçois 3-2 (buts de Tibeuf, Haon et Garande)

- Formé au club en 1977, Patrice Garande aura mis 10 ans pour revenir au bercail y faire parler la poudre. Avec 17 buts, il finira deuxième meilleur buteur du championnat derrière Jean-Pierre Papin (19 buts). Ce but face à Nice est déjà son deuxième de la saison.