20 septembre 1968 : Naissance de Patrick Revelles  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Mastres & Compagnie n°144 : SP 42

Cadre dans l’énergie, ce membre fondateur du site Soccer-Populaire est aussi un passionné de cinéma et de musique. Il vit à Paris, mais n’oublie en aucune circonstance ses vertes racines…

Pseudo : SP42


Localisation : Paris.


Premier match à Geoffroy-Guichard ?
Mon premier match est une rencontre contre Nîmes Olympique lors de la saison 1992/1993. Sainté l’avait emporté 1/0 grâce à un but de Moravcik. Je n’étais pas grand, mais je me souviens de l’équipe, avec Bell dans les cages, Deguerville, Cyprien, Kastendeuch, Despeyroux, Cuervo, Passi, Tholot, Mendy...


Premier souvenir de supporter ?
La découverte des Verts s’est faite naturellement, étant né à Saint-Etienne. Je collectionnais les albums Panini, avec bien évidemment une attention particulière pour les joueurs des Verts. Mais la notion de supporterisme des Verts, je l’ai ressentie réellement entre 91 et 93, avec mes premiers souvenirs de football. Je n’étais pas grand, mais j’ai grandi avec le football des années 90, frappé par le Milan. J’avais les posters de Van Basten, Ruud Gullit accrochés au mur. J’ai également en mémoire le parcours de l’OM en 91, 93, avec les larmes de Boli. Sans oublier les parcours de Nantes en ½ finale de ligues des Champions contre la Juve, la victoire de Paris contre le Rapid de Vienne en 96, avec ce but de N’Gotty en finale de Coupe des coupes. Mais je suis réellement tombé amoureux des verts quand en 93, l’OM a gagné la Ligue des champions. J’étais mécontent, et aurais voulu que l’A.S.S.E soit à la place de l’OM. A partir de là, je n’ai plus décroché des Verts.

 

Qui t'a fait découvrir ce club ?
Mon grand-père était fan de l'ASSE et nous relatait les exploits des Verts de 1976. Difficile pour moi d’imaginer la ferveur de l’époque. On n’avait pas la possibilité de regarder les matchs à la télé et la radio était le seul moyen de suivre les matchs de foot. J’ai en mémoire l’image de mon grand-père, les samedis soirs, le poste radio collé à l’oreille. La radio a bercé ma passion pour le foot, et c’est encore le cas.

Joueurs Verts préférés (toutes époques confondues) ?
Question dure : Il y en a tellement : Piazza pour ses montées, Curkovic, JM Larqué, les frères Revelli, Rocheteau, Moravcik que j’ai vu jouer à Geoffroy-Guichard et qui étaiit d’une élégance folle...  Alex et son festival contre l’OM en 99. J’ai aussi une tendresse pour Julien Sablé, un joueur qui représentait bien l’esprit du club. Et puis difficile de ne pas parler de Jérémie Janot à Saint-Etienne ! Aujourd’hui, Loïc Perrin est un capitaine exemplaire, intelligent, un joueur capable de jouer partout, et qui fait une superbe carrière en Défenseur Central et qui fait du bien dans le foot actuel.


Autres clubs ou joueurs favoris ?
Je n’ai pas de club favori autre que Saint-Etienne. Pour les joueurs, j’aime beaucoup Pastore, Verratti et Marquinhos en Ligue 1. Avec Matuidi, le PSG tient 4 joueurs sur lesquels le P.S.G doit construire. En Europe, on tient un extra-terrestre avec Messi. Je crois qu’on ne se rend pas assez compte la chance de voir ce joueur évoluer. C’est un génie.

Ton plus grand souvenir avec l'ASSE ?
Le plus grand souvenir est incontestablement la victoire de la coupe de la Ligue. Galtier et les Verts ont permis au club de renouer avec un succès, quoi qu’on pense de la coupe de la ligue. Je fais partie d’une génération qui n’a pas eu la chance de voir les Verts briller. Et ce succès a permis aux différentes générations d’être fiers et de marquer le palmarès.


Ton match des Verts le plus marquant ?
Il y en a beaucoup. J’ai en tête la montée de Saint-Etienne en 2004, notamment le dernier match à domicile contre Châteauroux. Les Verts, déjà les deux pieds en L1, se disputaient le titre de champion avec Caen. J’ai en mémoire cette bicyclette de Bridonneau qui donne le titre de champion de D2, le public en feu et les joueurs de Châteauroux interloqués qui regardent les tribunes en folie... La ville était verte cette soirée-là. Il y a aussi la demi-finale de la coupe de la Ligue contre Sochaux en 2004. Le tifo magnifique avec le cœur, le but de Carteron et de Compan, la folie dans les tribunes. Assurément un match inoubliable, malgré la défaite !


Enfiles-tu un maillot de Saint-Etienne quand tu vas au stade ou quand tu regardes le match à la télé ? Si oui, quel maillot ?
Oui j’ai plusieurs maillots, mais celui que je mets le plus est la réplique du maillot de 76.

Connais-tu par cœur les paroles de la chanson mythique ?
Evidemment :) 


Carte blanche (quelque chose qui te tient à cœur ? une anecdote ? un coup de gueule ?....).
Je suis assez interloqué par ce que sont en train de vivre les supporters. Il ne se passe pas un week-end sans arrêté préfectoral interdisant le déplacement de supporters. Ils ont certainement fait des erreurs, été trop loin. Je me rappelle d’un match pendant un derby à Geoffroy-Guichard en 2006-2007 où il a commencé à pleuvoir des piles et des fusées dans le kop. C’est la première fois que j’ai pensé quitter le match à la mi-temps... Le football ce n’est pas ça. Mais ce qu’est en train de devenir le football ne me plait pas. Ce que vivent les supp du PSG est incroyable et cette répression va gagner du terrain, de gré ou de force.

 

par LE SPHINX, le 18/05/2015


A venir

23/09/2017 13:00

[U19] Monaco - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com